Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte.

Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.

Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.

Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame...

Mon ressenti :

Après la guerre, en 1919, le dénommé Morlac , ancien combattant est emprisonné. Un officier, Lantier arrive sur les lieux afin d'étudier son dossier et le sanctionner. Ils se rencontrent donc dans la cellule plusieurs jours d'affilée afin que Lantier puisse classer l'affaire.

Une conversation en huis-clos  s'installe entre les deux personnages, cet officier qui essaie de connaître le fin mot de cette histoire. Une sorte de complicité s'installe entre les deux, chacuns restant tout de même à sa place. Nous évoluons et connaissons l'histoire au fil des recherches de ce Lantier.

Un suspense se met en place car nous ne savons pas ce qu'il s'est passé, les pages se tournent car nous voulons absolument savoir ce que cet homme a bien pu faire.

Petit livre qui se lit comme un bon suspense, qui nous raconte l'hsitoire d'un ancien combattant face à cet officier, cette complicité.

Une histoire sur la guerre, sur les combats et les horreurs mais surtout une belle histoire de gens et la fidélité sans failles des animaux domestiques qui partagent notre vie.

 

Le collier rouge de  Jean-Christophe RUFIN - Gallimard 2014 -154 pages.

Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Publié dans Que je n'oublierai pas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
C'est vrai qu'il se lit bien mais je ne l'ai pas trouvé extraordinaire. Ruffin a dû en écrire d'autres bien mieux (javais adoré Rouge Brésil).
Répondre
E
J'ai trouvé cette histoire superbe, mais comme je l'écris à Sandrine, je m'étais extrêmement ennuyée à la lecture de Rouge Brésil et m'étais forcée à le finir.
S
Bonjour,<br /> je l'ai trouvé un peu rapide ce livre, j'aurais bien aimé des personnages un peu plus fouillés... J'avais pourtant aimé &quot;Rouge Brésil&quot;.
Répondre
E
Bonjour, je n'ai pas du tout trouvé rapide, j'ai tout aimé dans ce livre. Je m'étais beaucoup ennuyée à la lecture de Rouge Brésil, ceci explique cela (peut-être !).
P
C'est encore un auteur que je dois encore découvrir...<br /> Bonne semaine.
Répondre
E
Une belle histoire et pas trop long (un peu plus de 150 pages), parfait pour découvrir l'auteur ;-)<br /> Bonne semaine à toi aussi Philippe.
E
je vais le lire prochainement.
Répondre
E
Je ne connaissais pas ton blog, je viendrai donc lire ton avis prochainement. Merci de ton passage.
V
je n'ai toujours pas lu cet auteur dont j'entends pourtant partout beaucoup de bien.
Répondre
E
C'est le deuxième livre que je lis de lui, il y a tellement d'auteurs, difficile de faire des choix.
M
J'ai beaucoup aimé aussi cette manière originale et très sensible de nous parler de la guerre des Poilus, c'est un très bon roman !<br /> C'était mon premier roman de Rufin et c'est certain j'en lirais d'autres ...
Répondre
E
En effet, je l'ai trouvé excellent. J'avais lu Rouge Brésil de lui il y a bien longtemps, je l'avais trouvé long. Par contre je compte lire celui sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
S
Pourquoi pas s'il se présente à moi mais je dois dire que j'ai déjà lu pas mal de livres ces derniers temps sur cette époque...
Répondre
E
Il est vrai qu'il y a beaucoup de livres sur ces années-là !
A
Je le prendrai tranquillement à la bibliothèque.
Répondre
E
Un très beau livre, j'espère que tu aimeras autant que moi.