Kinderzimmer de Valentine GOBY

Publié le par Emma

Kinderzimmer de Valentine GOBY

Quatrième de couverture :

En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille détenues. Dans les baraquements, chaque femme doit trouver l'énergie de survivre, au plus profond d'elle-même, puiser quotidiennement la force d'imaginer demain. Quand elle arrive là, Milla a 20 ans. Elle est enceinte mais elle ne sait pas si ça compte, si elle porte une vie ou sa propre condamnation à mort.
Sur ce lieu de destruction, comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres.

 

Mon ressenti :

Tout commence par Suzanne qui est dans un lycée pour parler des camps et qui doit répondre à une question précise. La suite s'enchaîne, elle tente de dérouler son  histoire sans rien oublier.

Elle s'appelle Milla, elle a vingt ans et elle va faire partie du convoi pour l'emmener à Ravensbrück. Elle sait qu'elle part dans les camps, elle va découvrir la vie en communauté, dans la saleté, les appels à 3h30 du matin, l'horreur, la puanteur. Elle cache un secret, elle est enceinte, elle n'a aucune idée de comment cela va se passer lorsqu'ils vont l'apprendre.

Comment raconter l'horreur, l'insoutenable ? On ne va rien nous épargner dans ce roman, le début est très martelant au niveau de l'écriture, plusieurs synonymes les uns à la suite des autres, des mots ou expressions en allemand comme quelque chose qui doit absolument rentrer dans la tête. Pour ne rien cacher, au commencement du livre, j'en ai fait des cauchemars. Âmes sensibles, vous pouvez passer votre chemin.
Puis je me suis habituée, tout est dépouillé, une sorte d'urgence dans l'écriture, il ne faut oublier aucun détail et pourtant le texte est absolument magnifique, l'histoire de ces petites parenthèses dans la kinderzimmer nous apporte un souffle, un espoir, une parenthèse. Il y a l'horreur, la crasse, la peur mais aussi l'entraide, l'amour, la solidarité, quelques bulles pour respirer.
Voilà un bon moment que je l'avais sur mes étagères, il me fallait le bon moment pour me lancer dans une telle histoire, j'avais déjà tenté une fois et c'était trop tôt. Un texte à découvrir absolument, j'ai attendu le moment propice mais j'ai été fascinée par cette écriture.

A découvrir  sans hésitation. C'est ma première lecture de cette auteure, je vais sûrement en lire d'autres, des suggestions ?

 

Kinderzimmer - Valentine GOBY - Actes Sud 2013 - 220 pages.
 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
C'est une lecture coup de poing qui m'est longtemps restée en mémoire et c'est aussi mon préféré de l'auteure. Mais ces autres romans sont tous intéressants, j'ai particulièrement aimé "Banquises"
Répondre
E
C'est effectivement très fort, merci pour la recommandation, j'avais complètement oublié ce titre, je me souviens l'avoir beaucoup vu lors de sa sortie sur les blogs.
C
Pas certaine de m'y lancer, vu ce que tu en dis sur le début...
Répondre
E
C'est vrai que le début m'a un peu gêné, e je ne suis pas la seule, il vaut mieux prévenir ;) et pourtant le livre est très fort.
V
C'est mon préféré de cette auteure. J'ai aussi beaucoup aimé Qui touche à mon corps, je le tue mais moins son dernier.
Répondre
E
Je retiens tes deux suggestions, merci !
J
LE roman le plus abouti de Valentine Goby. Après je comprends que son écriture puisse rebuter ou agacer mais ça n'a jamais été le cas avec moi. Et puis j'ai eu la chance de la faire venir devant des élèves et de la rencontrer plusieurs fois sur des salons ou en petit comité et c'est une personne que j'apprécie énormément.
Répondre
E
C'est assez déstabilisant au début l'écriture, mais ça ne m'a ensuite plus du tout dérangé. Sympa de rencontrer des auteurs qu'on aime, si c'est le plus abouti, je vais peut-être m'arrêter là pour le moment ;)
L
J'ai apprécié, mais pas adoré. Je l'ai lu après avoir découvert Charlotte Delbo, alors forcément...
Répondre
E
Je n'ai jamais lu Charlotte Delbo, du coup je n'ai pas été déçue, mais je retiens Delbo :).
S
Un roman très fort et un point de vue original qu'on n'oublie pas.
Répondre
E
En effet même si j'ai eu un peu de mal au début, je ne regrette pas.
P
Ça fait plusieurs fois que je passe par ici et que je ne trouve pas d'endroits pour écrire les commentaires. Cette fois, ils s'affichent sur Firefox, mais pas sur Chrome, comme une autre fois !!!!!!<br /> J'ai arrêté ce bouquin très vite, rebuté par le style de l'auteure. Je n'ai vraiment pas aimé. <br /> Bon dimanche. <br /> PS Si tu ne me vois pas, tu te dis que je n'ai pas trouvé les commentaires ! Je n'y comprends rien !
Répondre
E
C'est vrai qu'au début c'est assez déroutant comme lecture, mais ensuite le style ne me gênait plus du tout. Tu m'as en effet déjà écrit pour l'absence de commentaires, comme je n'y connais rien et n'utilise pas Chrome, aucune idée de comment y remédier, je me doutais que si je te voyais moins c'était certainement à cause de ça. Bon dimanche également.
F
Le thème m'intéresse mais j'hésite encore...
Répondre
E
Thème compliqué et je l'ai trouvé assez éprouvant à lire, surtout le début. Il n'a pas plu à tout le monde mais je crois que je vais le garder longtemps en tête.
M
Je l'ai beaucoup vu sur les blogs ( il y avait des critiques plus mitigées, je crois) et je compte le lire mais pas tout de suite.
Répondre
E
Il vaut mieux bien choisir son moment, je crois qu'il était sur mes étagères depuis au moins trois ans.
S
C'est une auteure que j'apprécie beaucoup. Kinderzimer est mon préféré.
Répondre
E
D'après ce que je lis ça a l'air assez inégal, je vais du coup peut-être en rester là pour le moment.<br />
V
j'avais apprécié aussi, un livre difficile mais nécessaire! Pour l'auteur, j'ai cru comprendre que ses romans étaient de qualité inégale, c'est pour ça que je me suis contentée de ce titre… pour l'instant.
Répondre
E
Un livre à lire et à faire lire en effet. Je pense peut-être m'arrêter là dans mes lectures de l'auteure, car personne n'a l'air de se précipiter pour me donner un autre titre, je préfère rester sur quelque chose de positif et fort.
K
Un début très fort, que j'ai dévoré. Et puis Mila arrive et là je décroche. Donc pas vraiment lu, quoi.
Répondre
E
Il n'était pas fait pour toi, il faut croire, ou peut-être pas le bon moment.
S
Ce livre est un véritable coup de poing. Je ne suis pas prête de l'oublier ! Du même auteur, si tu aimes la littérature de jeunesse, je te conseille "Une preuve d'amour".
Répondre
E
Merci, je ne suis pas trop littérature jeunesse mais cela m'arrive quelquefois, alors pourquoi pas ? Un livre qui va résonner longtemps pour moi aussi je pense.