Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan 2018

Publié le par Emma

Un petit bilan après cette année pendant laquelle j'ai brillé par mon absence niveau blog. 
Niveau lecture, ce n'est pas fameux non plus : 33 livres, et je crois que c'est la première fois qu'autant de livres de l'année seront sur le blog au mois de janvier, car ce sont 6 livres non présentés. Mis à part l'année 2012 pendant laquelle je n'ai pas pu ouvrir un livre de l'année, voilà bien longtemps que j'avais aussi peu lu. J'ai pourtant eu du temps, moins envie, plus fatiguée, impossible de lire dehors cet été tellement nous avons eu toutes sortes de bestioles (mouches, guêpes, frelons asiatiques, moustiques etc...) et je me suis mise au tricot et ça prend du temps :) Ce qui a un peu sauvé l'année a été le challenge pavé de l'été.

Pour ce qui est du blog, je pensais que partager moins accentuerait mon envie de l'alimenter mais c'est plutôt l'effet inverse. Moins je partage, moins j'en ai envie, ça devient de plus en plus une corvée, la motivation est là mais je trouve souvent autre chose à faire. Je pouvais passer de nombreuses heures par jour sur mon ordinateur et ça m'est complètement passé, je me demande même ce que j'y faisais aussi souvent avant.

A part ça, je dois toujours avoir une PAL à plus de 200, j'ai acheté beaucoup de livres cette année, pour en acheter l'envie est toujours là :)

L'année a passé très vite, nous continuons la déco de notre maison, toujours de nombreux projets, travaux et bricolage en cours.

De belles promenades dans le coin, cette année nous ne sommes pas allés en Bretagne, c'est ma maman qui est venue à Toulouse. 

Je vous laisse avec la photo de la première promenade de l'année 2018 et je vous retrouve au mois de janvier 2019, je ne sais pas du tout quand car nous sommes en vacances jusqu'au 14, au programme, bricolage et promenade si le temps le permet.
 

Bilan 2018

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Chevalier de l'ordre du mérite de Sylvie TESTUD

Publié le par Emma

Chevalier de l'ordre du mérite de Sylvie TESTUD

Quatrième de couverture :

Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m'attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c'est parti pour le rodéo de l'ordre et de la propreté. Une chorégraphie d'un genre peu sexy, à laquelle je ne renonce que tombante de sommeil. Pauvre Adrien : il vit avec une mégère. C'est au bureau qu'ils vivent avec moi. Bien habillée, maquillée, coiffée. Pourquoi je me transforme ? Pourquoi ça ne tourne pas plus… plus… plus carré ?

Mon ressenti :

Sybille travaille pour une compagnie d'assurances, elle s'occupe de celle des animaux, elle est travailleuse, tenace et viens d'avoir une promotion. Elle vit avec Adrien, plutôt cool, pas du tout maniaque ni à cheval sur tout ce qui touche l'entretien d'un appartement.
Je me souviens lors de la sortie de ce livre d'avoir vu Sylvie Testud dans Thé ou café, elle m'avait convaincue de découvrir ce livre, je pensais me régaler, d'ailleurs les premières pages commencent très bien. Mais hélas, il n'y a ensuite que très peu d'intérêt, on a l'impression d'avoir une suite de situations assez prévisibles, assez peu intéressantes, plutôt du banal. On a bien compris qu'elle est complètement maniaque et ne pense qu'à avoir un intérieur parfait mais l'histoire autour de ces situations est inexistante.
Bref, même si je l'ai lu jusqu'au bout, il n'aurait pas fallu qu'il soit plus long car je commençais vraiment à m'ennuyer sur la fin.

Chevalier de l'ordre du mérite - Sylvie TESTUD - Fayard 2011 - 266 pages.

 

 

Publié dans A oublier

Partager cet article
Repost0

Au fond de l'eau de Paula HAWKINS

Publié le par Emma

Au fond de l'eau de Paula HAWKINS

Quatrième de couverture :

En froid avec sa sœur Nel depuis des années, Julia n'a pas voulu lui répondre lorsque celle-ci a tenté de la joindre. Une semaine plus tard, le corps de Nel est retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, la ville de leur enfance. Obligée d'y revenir, Julia est terrifiée. De quoi a-t-elle le plus peur ? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur ?  De s'occuper de Léna, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c'est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

Mon ressenti :

Après La fille du train, nous voici Au fond de l'eau. Un village, Beckford, une rivière qui a toute son importance, entre le lieu d'attraction mais aussi le lieu dans lequel se déroule des drames, en effet plusieurs femmes y sont mortes.
Alors que Nel écrivait un livre sur ce lieu et ce qui s'y était passé, elle est retrouvée morte dans cette rivière qui la fascinait tellement. Julia, sa sœur, qui ne lui a pas parlé depuis des années arrive sur le lieu, elle doit partager son temps avec sa nièce qu'elle ne connaît presque pas.
Une histoire qui commence doucement, il va falloir rassembler toutes les pièces du puzzle sans être pressé. A tour de rôle, les personnages distillent quelques informations, brouillant régulièrement les pistes, les époques sont différentes, les relations entre humains ne sont pas toujours aisées.
Un très bon suspense, c'est efficace, prenant, même si je crois qu'à la différence de l'avis de nombreuses personnes, j'ai préféré La fille du train.

 

Au fond de l'eau - Paula HAWKINS - Sonatine 2017 - 405 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Trois jours et une vie de Pierre LEMAITRE

Publié le par Emma

Trois jours et une vie de Pierre LEMAITRE

Quatrième de couverture :

" À la fin de décembre 1999, une surprenante série d'événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
pour Antoine qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… "

P.L.

 

Mon ressenti :

Antoine habite Beauval, ses parents sont divorcés et il habite avec sa maman. Dans ce petit village où tout le monde se connaît, le petit Rémi Desmedt va disparaître. Antoine le connaît très bien, nous allons suivre l'histoire au travers de ses yeux, nous allons pénétrer dans ses pensées.
Je ne veux pas trop en écrire pour ne rien dévoiler de l'histoire, je n'en savais absolument rien au début de ma lecture, et j'ai beaucoup aimé découvrir.

Une histoire très habilement menée, tout se passe dans ce village et cette forêt proche. Il y a la suspicion des personnes, le mensonge, la culpabilité, la peur, comment vivre avec un tel poids ? Quelles en sont les conséquences  au fil des années ? Trois périodes : 1999, 2011 et 2015.
J'ai trouvé le début un peu long, en effet, les trois premiers jours sont très détaillés, tout est raconté dans les moindres détails et j'ai eu un petit coup de mou. Puis, sans m'y attendre à environ la moitié du livre, tout s'enchaîne, c'est beaucoup plus rapide, une tempête arrive et à partir de ce moment j'ai vraiment eu du mal à le lâcher. Tout s'est alors enchainé avec une rapidité jusqu'au dénouement final magistral.

 

Trois jours et une vie - Pierre LEMAITRE - Albin Michel 2016 - 279 pages.

 

J'ai regardé il y a peu un film adapté d'un autre livre de Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, un film magnifique.

 

 

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Le jour d'avant de Sorj CHALANDON

Publié le par Emma

Le jour d'avant  de Sorj CHALANDON

 

Quatrième de couverture :

" Venge-nous de la mine, avait écrit mon père.
Ses derniers mots. Et je lui ai promis. A sa mort, mes poings menaçant le ciel. Je n'ai jamais cessé de le lui promettre. J'allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, mort en paysan. Venger ma mère, morte esseulée. J'allais tous nous venger de la mine. Nous laver des Houillères, des crapules qui n'avaient jamais payé leurs crimes. "

 

Mon ressenti :
Michel et Jojo sont frères, ils habitent le Nord, ils s'entendent très bien mais le 27 décembre 1974 Jojo va disparaître dans un accident de mine à Liévin, ils seront 42 à ne pas remonter.
Comment se remettre d'une telle catastrophe, comment surmonter ?
Michel va vivre toute sa vie avec ce poids et va revenir des années après afin de venger cette mort dont il ne s'est jamais remis et qui l'a hanté toute sa vie.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, ce lien très fort qui unissait les deux frères, ce changement de carrière professionnelle de son frère qui va lui coûter la vie. Michel revient sur ces années, sa vie, les épreuves qu'il surmonte et cette soif de vengeance, alors qu'il a quitté le Nord, il va  revenir sur les traces de son enfance, les années d'insouciance et de bonheur. Comment va t-il réussir à apaiser cette souffrance permanente ?
Un livre passionnant, une région mise à l'honneur, une plongée dans l'univers des mineurs, une histoire fraternelle dans laquelle résonne le côté psychologique, social et la quête d'apaisement.
Un livre à lire, un incontournable qui m'a beaucoup touchée dans les dernières pages.
 
 
Le jour d'avant - Sorj CHALANDON - Grasset 2017 - 343 pages.

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Pause...

Publié le par Emma

Pause...

Pour encore une bonne semaine, quelques jours de  congés.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Publié le par Emma

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Quatrième de couverture :

New-York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de "rêve américain". C'est le cas pour Cetta Luminita, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth.

Mon ressenti :

Cetta a quitté très jeune l'Italie pour vivre son rêve américain, elle est accompagnée de son jeune fils, Christmas. Nous allons vivre leur arrivée, leur installation, leurs problèmes. Christmas va grandir, va trouver des moyens pour s'intégrer et surtout va entendre sa mère lui répéter sans cesse que c'est un américain.

On peut dire que Luca Di Fulvio a l'art et la manière de raconter une histoire. En effet, nous allons suivre pas mal de personnages, et surtout l'Amérique des années 20. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette partie absolument passionnante, les nouvelles technologies, l'arrivée du cinéma, les gangsters, les rêves de chacun, le racisme, la ségrégation. Autant de thèmes qui m'ont passionnés et qu'il aurait pu développer, car il sait développer certains thèmes, il me l'a prouvé dans un autre domaine et c'est là que pour moi ça se gâte.
D'un côté ce qui me passionne est juste évoqué et les drames, viols, la violence sont très présents et développés pour moi à outrance sans apporter quelque chose à l'histoire. J'ai l'impression qu'il en rajoute toujours plus dans ce qui est atroce, suis-je assez bête pour ne pas comprendre ?  Est-il obligé d'en faire des pages dans l'extrême, l'horreur , d'en rajouter ? Est-il nécessaire d'être dans le cliché extrême du pauvre qui tombe amoureux d'une fille de famille riche et juive ? Du pauvre qui va devenir riche ?
Bref, autant de choses qui m'ont un peu gâché la lecture, une histoire qui se lit tout de même bien mais j'aurais vraiment  aimé avoir des détails plus sur l'histoire de l'Amérique plutôt que d'en avoir dans les scènes violentes.
Un livre qu'on a beaucoup vu sur les blogs, je ne comprends pas trop cet engouement, il a (à mon sens) autant de qualités que de défauts.  Je ne pense en garder un souvenir impérissable, ça se lit bien mais c'est en même temps assez décevant , je ne suis même pas sûre de lire un autre ouvrage de cet auteur.

 

Je participe au challenge pavé de l'été chez Brize.

Le gang des rêves - Luca DI FULVIO - Slatkine & Cie 2016 - 944 pages.

 

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Les apparences de Gillian FLYNN

Publié le par Emma

Les apparences de Gillian FLYNN

Quatrième de couverture :

Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, Ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes.
 

Mon ressenti :

Amy et Nick sont en couple, ils ont tout pour eux  jusqu'au jour où ils perdent leur travail, ils vont alors s'installer dans le Missouri, la ville d'enfance de Nick. Tout commence le jour de leur cinquième année ensemble, ce jour-là, Nick rentre chez lui car on lui a signalé la porte ouverte. Il rentre dans une maison en désordre, le fer à repasser branché et sa femme disparue. Tout porte à croire qu'il y a eu bousculade, enlèvement.
Le récit va alterner entre Nick et Amy. Dans une première partie , Nick nous déroule l'histoire à partir du jour où elle a disparu, puis chaque jour va défiler  et Amy, son journal, au début de leur rencontre. Nous allons nous apercevoir très vite que Nick coopère avec la police, il cherche activement sa femme, mais ment très vite aussi.
La deuxième partie nous évoque l'emploi du temps d'Amy à partir du jour où elle a disparu, et Nick continue à nous dérouler le fil. Ici nous nous apercevons qu'Amy cachait elle aussi bien des choses… Alors que s'est-il passé vraiment ? Qui ment ? 

Le suspense est très vite lancé, j'ai beaucoup aimé la construction, les croisements d'époques et d'emplois du temps. Les époux respectifs qui sont assez diaboliques, je ne suis pas sûre qu'il y en un pour récupérer l'autre. Une histoire très prenante, du suspense, des surprises, des manigances, des secrets, des entourloupes, des mensonges etc... Tout y est pour une résultat très réussi.(j'avais aussi beaucoup aimé Les lieux sombres).

Un livre qui entre très bien dans le challenge Pavé de l'été chez Brize.
 

 

Les apparences - Gillian FLYNN - Sonatine 2012 - 687 pages.

Les apparences de Gillian FLYNN

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Nos vies de Marie-Hélène LAFON

Publié le par Emma

Nos vies de Marie-Hélène LAFON

Quatrième de couverture :

J'ai l'œil, je n'oublie à peu près rien, ce que j'ai oublié, je l'invente. J'ai toujours fait ça, comme ça, c'était mon rôle dans la famille, jusqu'à la mort de grand-mère Lucie, la vraie mort, la seconde. Elle ne voulait personne d'autre pour lui raconter, elle disait qu'avec moi elle voyait mieux qu'avant son attaque.

Le Franprix de la rue du Rendez-Vous, à Paris. Une femme, que l'on devine solitaire, regarde et imagine. Gordana, la caissière. L'homme encore jeune qui s'obstine à venir chaque vendredi matin… Silencieusement elle dévide l'écheveau de ces vies ordinaires. Et remonte le fil de sa propre histoire.

Mon ressenti :

Jeanne est retraitée, tous les vendredis elle va faire ses courses au Franprix et observe les gens. Notamment, Gordana, la caissière et Horatio, un homme qui fait ses courses comme elle toutes les semaines à la même heure. Elle leur invente une vie, elle crée une histoire. Elle nous raconte aussi la sienne.

J'avais beaucoup aimé Joseph, j'ai trouvé celui-ci moins abouti. J'ai apprécié l'écriture, il y a une espèce d'urgence à écrire les mots, on a l'impression qu'il faut que ça sorte. J'ai moins aimé l'histoire de Gordana et Horatio. Par contre, celle de Jeanne, la narratrice, m'a beaucoup plu ,il y a la description de belles tranches de vie, notamment une sur ses grands parents que j'ai trouvée délicieuse et qui m'a fait penser à Mémé lu récemment.

Un moment agréable mais il manquait des ingrédients à mon goût.

 

Nos vies - Marie-Hélène LAFON - Buchet Chastel 2017 - 183 pages.

 

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

Un homme de tempérament de David LODGE

Publié le par Emma

Un homme de tempérament de David LODGE

Quatrième de couverture :

" Le sexe pour (Wells) était idéalement une forme de récréation, comme le tennis et le badminton, quelque chose que l'on faisait quand on était avec satisfaction venu à bout d'une tâche, pour se défouler et exercer un moment son corps, plutôt que son esprit… "

Fervent défenseur de l'Amour Libre, H.G. Wells a multiplié les aventures et mésaventures sexuelles qui ont compliqué sa vie privée et contrarié ses ambitions d'homme politique.
Dans sa maison londonienne barricadée pendant le blitz de 1944, malade, il revient sur son existence peuplée d'incidents, de livres et de femmes.

 

Mon ressenti :

H.G. Wells et ses nombreuses maîtresses, mais pas que. Nous avons sa vie, son enfance, ses engagements politiques, l'écriture etc... Beaucoup de choses en effet dans ce livre.
La première partie commence à Londres lors de la guerre 39-45, alors que les bombardements font rage Wells ne veut pas quitter son quartier. Il est alors en fin de vie et continue à habiter son appartement. Il y a des questions- réponses et nous faisons alors un retour en arrière, dans ses jeunes années avant de dérouler le fil de sa vie.

Beaucoup d'éléments sur sa vie, les rencontres avec ses nombreuses maîtresses, l'écriture de ses livres, un arrêt sur image des années 1900 en Angleterre, les deux guerres, son engagement en politique, ses relations avec les autres auteurs. Un livre très dense, passionnant, j'ai tout de même eu des petits coups de mou par moment car ça ne se lit pas comme un polar, il y a une multitude de détails. Mis à part ces quelques longueurs, j'en ai appris beaucoup.
Si j'ai choisi ce livre, c'est parce que j'adore cet auteur, j'ai eu ma période pendant laquelle je crois avoir tout lu ou quasiment, et là il fallait que je le lise dans un autre genre. Il réussi à en faire un "tout" pas ennuyeux, qui change avec une alternance de récit, mais aussi des interviews, des lettres échangées.

 

Je participe ainsi au challenge Pavé de l'été chez Brize.

 

Un homme de tempérament - David LODGE - Editions Payot & Rivages 2012 - 700 pages.


Dans le genre " j'achète des livres et je ne m'en souviens plus", je l'ai aussi en version poche, donc si quelqu'un (parmi les commentateurs habituels) est intéressé, je lui envoie avec plaisir. 

Édit de 16h : mon exemplaire n'est plus disponible, il a trouvé un nouveau domicile 😊 et va le rejoindre très prochainement. 

Un homme de tempérament de David LODGE

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0