Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La couleur des sentiments de Kathryn STOCKETT

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Abileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.

Mais Skeeter, le fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.

La jeune bourgeoise blanche et les deux bonnes noires, poussées par une sourde envie de changer les choses malgré la peur, vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

 

Mon ressenti :

Voilà deux fois que j'aurais pû voir le film mais je me suis retenue car je voulais lire le livre avant.

Abileen, Minny et Skeeter m'ont transportée dans  leur monde quelques jours, un petit voyage en 1962 dans le Mississippi. La ségrégation raciale est toujours présente et nous allons suivre leurs aventures avec chacunes leurs points de vue et ressentis. J'aime toujours beaucoup cette alternance de chapitres avec l'histoire de chacune. Abileen et Minny nous racontent leur quotidiens au service des Blancs, ces différences entre les deux peuples, cet amour qu'elles peuvent avoir pour les enfants qu'elles élèvent, mais aussi une certaine crainte des Blancs, voire du mépris pour certaines. Puis en parallèle, Skeeter, bourgeoise blanche qui essaie de faire bouger les choses.

Beaucoup de sentiments se mêlent à la lecture, tendresse, émotion, mais aussi révolte. Ils paraissent tous justes et se mêlent. Inutile de vous écrire que j'ai beaucoup aimé ce livre, il a été lu en 4 jours. J'étais presque déçue de les laisser lorsque j'ai tourné la dernière page.

 

La couleur des sentiments de Kathryn STOCKETT - Actes Sud 2010 - 599 pages.

 

La couleur des sentiments de Kathryn STOCKETT

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Puzzle de Franck THILLIEZ

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer à la partie ultime. Celle de ce jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, seulement le nom : Paranoïa.

Le jour venu, ils reçoivent enfin la règle numéro 1 : Quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est la réalité. Il s'agit d'un jeu.

Suivie quelques heures plus tard, de la règle numéro 2 : L'un d'entre vous va mourir.

Quand les joueurs trouvent un premier cadavre, quand Ilan découvre des informations liées à la disparition toujours inexpliquée de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à établir.

Paranoïa peut alors réellement commencer...

 

Mon ressenti :

C'est la première fois que je lis un Thilliez, en effet, je n'avais vu que le film La chambre des morts tiré d'un de ses romans. Dans celui-ci, pas d'enquête policière dans le Nord Pas de Calais mais un thriller psychologique.

Deux jeunes gens, Ilan et Chloé, fans absolus d'énigmes et de jeux virtuels font tout pour entrer et être sélectionnés dans la plus grande chasse au trésor : Paranoïa.

Ils vont être sélectionnés et le jeu va pouvoir commencer dans un ancien hôpital psychiatrique désaffecté. Le suspense commence alors, tel un "Puzzle", les pièces vont se mettre en place petit à petit...

Alors, voulez-vous jouer ?

Je l'ai trouvé pas mal, beaucoup de suspense, un livre digne d'un Stephen King, mais voilà je ne suis pas trop adepte de ces livres. Il y a beaucoup de violence, c'est assez glauque et le scénario est machiavélique. En bref, si vous voulez frissonner, ce livre est pour vous.

 

Puzzle de Franck THILLIEZ - Fleuve Noir 2013 - 430 pages.

 

 

Puzzle de Franck THILLIEZ

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte.

Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.

Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.

Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame...

Mon ressenti :

Après la guerre, en 1919, le dénommé Morlac , ancien combattant est emprisonné. Un officier, Lantier arrive sur les lieux afin d'étudier son dossier et le sanctionner. Ils se rencontrent donc dans la cellule plusieurs jours d'affilée afin que Lantier puisse classer l'affaire.

Une conversation en huis-clos  s'installe entre les deux personnages, cet officier qui essaie de connaître le fin mot de cette histoire. Une sorte de complicité s'installe entre les deux, chacuns restant tout de même à sa place. Nous évoluons et connaissons l'histoire au fil des recherches de ce Lantier.

Un suspense se met en place car nous ne savons pas ce qu'il s'est passé, les pages se tournent car nous voulons absolument savoir ce que cet homme a bien pu faire.

Petit livre qui se lit comme un bon suspense, qui nous raconte l'hsitoire d'un ancien combattant face à cet officier, cette complicité.

Une histoire sur la guerre, sur les combats et les horreurs mais surtout une belle histoire de gens et la fidélité sans failles des animaux domestiques qui partagent notre vie.

 

Le collier rouge de  Jean-Christophe RUFIN - Gallimard 2014 -154 pages.

Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Une pause dans mes cartons.......

Publié le par Emma

..... Avec le festival Pause Guitare à Albi.

Vendredi 11 juillet, nous nous sommes rendus à Albi, une belle programmation musicale nous y attendait, enfin à notre goût ;-)

Le beau temps était au rendez-vous, et c'est assez peu fréquent cette année pour le signaler. Enfin, depuis nous avons très chaud !

Quatre groupes de prévu pour le soirée.

Pour commencer, John Butler Trio. Concert très agréable, un bon son, des bons solos de guitare à l'heure où tout le monde était en train de dîner sur le site.

Puis, Skip the use. Ils font un carton en ce moment. Je trouvais ce qu'ils font pas désagréable, mais par contre ça a été la très bonne surprise. Très impliqués, le chanteur se donne à fond et fait participer le public.

Ensuite sur scène, le groupe Détroit. Ancienne fan de Noir Désir, la dernière fois que je les ai vus sur scène datait un peu. Le timing du festival étant un peu serré, ce sont eux qui en ont fait les frais. Très agréable, un peu trop court, et à l'applaudimètre, Tostaky gagne haut-la-main. Je n'ai pas trouvé de vidéos d'Albi :-(

Et pour finir la soirée, l'excellente prestation des Hives. Troisième fois que je les vois, après les Vieilles Charrues et Toulouse. Jamais déçue, toujours aussi dingue et se donnant à fond. Je n'ai pas trouvé de vidéos corrects d'Albi. Je mets donc des vidéos d'un live à New-York.

Voilà, nous nous sommes régalés, inutile de vous préciser que j'aurais adoré être aux Vieilles Charrues ce week-end, la programmation comportait pas mal de groupes que j'aurais voulu voir !

Publié dans Musique

Partager cet article
Repost0

Challenge Pavé de l'été !

Publié le par Emma

 

Je viens me m'inscrire au Pavé de l'été chez Brize....

J'ai attendu un peu avant de m'inscrire mais j'ai vu en faisant mes cartons que j'avais sur ma PAL, quelques pavés. Comme je viens d'aménager et que je ne suis pas encore inscrite à la bibliothèque, j'espère pouvoir en lire au moins un !

C'est un premier challenge pour moi, vais-je m'y tenir ?

Challenge Pavé de l'été !

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Je retrouve internet !!

Publié le par Emma

Voilà, le déménagement est fait. Dure semaine mais la mise en place est beaucoup plus agréable. Ressortir des cartons, faire de nombreuses vaisselles, machines à laver, repassage etc.... J'ai récupéré internet il y a quelques jours, pas trop le temps encore d'y aller car les pièces sont encore pleines de cartons mais tout va se mettre en place petit à petit.

Côté lecture, je vous parlerai du collier rouge de Jean Christophe Rufin, il va falloir que je le retrouve dans les cartons, et en ce moment je lis Puzzle de Franck Thilliez (enfin j'essaie, car le soir je suis crevée...).

Côté blogs, je crois avoir environ 500 articles non lus dans mon GR, du boulot en perspective...

Pour finir, quelques photos de mon nouveau chez moi, au calme ....

A bientôt.

Je retrouve internet !!

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Presque en pause.....

Publié le par Emma

Je dispose de peu de temps en ce moment, j'ai mon G2 Reader plein, je regrette ne pas pouvoir passer vous voir régulièrement mais je le mettrai à jour très bientôt. En effet, je croule sous les cartons, les papiers et diverses démarches à faire lorsqu'on déménage.

Il me reste une petite semaine pour tout faire, mais tout sera rétabli lorsque je serai dans ma nouvelle maison, le temps de m'installer et d'avoir internet. Je ne suis pas encore complètement coupée du monde mais bientôt.

A très vite, je reviendrai je pense lorsque tout le monde sera en vacances, donc de très bonnes vacances à ceux qui partent prochainement.

Un petit montage de Toulouse pour vous accompagner....

Presque en pause.....
Partager cet article
Repost0

Regarde les lumières mon amour d'Annie ERNAUX

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines situé en région parisienne. " Voir pour écrire, c'est voir autrement ", écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde ou presque se côtoie, atteint la dignité de sujet littéraire.

 

Mon ressenti :

Petit livre original qui a des avis bien différents selon les personnes. Déjà, j'aime beaucoup les livres d'Annie Ernaux, même si celui-ci est vraiment à part.

J'ai passé un excellent moment de lecture, elle ne fait que raconter des faits lors de ses passages en hypermarché, encore faut-il intéresser le lecteur et ça a pris sur moi. En plus de descriptions, de bonnes réflexions y sont présentes.

Il aurait pu être plus long, ça ne m'aurait en aucuns cas dérangée. Je suis loin d'être passionnée par le fait de faire mes courses, mais un hypermarché est un vrai lieu de vie dans lequel se côtoient beaucoup de classes sociales, de gens et d'origines différentes et suivant les horaires du magasin, il peut complètement changer de clients.

Il ne pouvait que m'intéresser, j'ai travaillé quelques années dans cet univers et j'étais toujours fascinée par la diversité des personnes et cette ambiance que l'on retrouve plutôt bien dans ce livre.

 

 

 

Regarde les lumières mon amour d'Annie ERNAUX

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Terminus Belz d'Emmanuel GRAND

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Il s'appelle Marko Voronine. Il est en danger. La mafia le poursuit. Il croit trouver refuge sur Belz, une petite île bretonne au large de Lorient coupée de tout sauf du vent. Mais quand le jeune Ukrainien débarque du ferry, l'accueil est plutôt rude. Le métier du grand large en a pris un coup, l'embauche est rare sur les chalutiers et les marins rechignent à céder la place à un étranger. Et puis de curieuses histoires agitent en secret ce port de carte postale que les locaux appellent "l'île des fous". Les hommes d'ici redoutent par-dessus tout les signes de l'Ankou, l'ange de la mort, et pour Marko, les vieilles légendes peuvent se montrer aussi redoutables que les flingues de quelques tueurs roumains.

 

Mon ressenti :

Tombé par hasard dessus à la médiathèque, dans les nouveautés, la quatrième de couverture me tente bien, il a tout pour me plaire.

Nous suivons donc les aventures de Marko Voronine, tout juste parti d'Ukraine qui va se retrouver sur une petit île du Morbihan. Il arrive dans cet endroit où tout le monde se connaît, la froideur et le silence des personnes, il va devoir s'acclimater à cet environnement rude, et "restreint" par la taille, la difficulté du métier de pêcheur. En parallèle, l'auteur nous raconte ce qui se passe en Ukraine, nous alternons donc entre les deux. Il y a de l'aventure, du suspense, j'ai été complètement happée par cette histoire.

Puis va venir s'ajouter des légendes sur la Bretagne, la peur qu'ont ces habitants de l'Ankou...

Je n'en raconte pas plus, mais c'est le premier roman de l'auteur,il a tous les ingrédients nécessaires pour passer un excellent moment, je l'ai lu en quelques jours, les droits du livre ont été cédés à l'étranger avant même sa sortie en France.

Terminus Belz d'Emmanuel GRAND

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

L'homme qui a vu l'homme de Marin LEDUN

Publié le par Emma

 

Quatrième de couverture :

Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s'abattre sur la façade atlantique. Les rumeurs autour de la disparition d'un militant basque, Jokin Sasco, enflent. Iban Urtiz, reporter comprend que cette affaire n'est pas un cas isolé. La jeune Eztia, soeur du disparu, lui ouvre les portes d'un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l'ombre. Tandis que deux tueurs tentent d'étouffer la vérité, la vie d'Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom.

 

Mon ressenti :

J'ai lu pour la première fois cet auteur avec Dans le ventre des mères il y a quelques mois, j'avais beaucoup aimé, c'est pourquoi je voulais continuer à le découvrir.

On change complètement de décor et nous voici propulsé en 2009 au Pays basque.

Jokin Sasco, militant basque disparaît. Une conférence de presse est donnée et le jeune reporter Iban Urtiz se met à faire des recherches. Il va croiser la route d'un autre journaliste, Marko Elizabe qui lui connaît très bien le milieu.

Nous assistons à une partie de cache-cache gigantesque, en effet, le jeune reporter va croiser beaucoup de monde, ses recherches ne sont pas bien vues, les pistes se brouillent. Nous avons à faire aux silences, celui des familles, celui des membres de l'ETA, celui des politiques.... Nous retenons notre respiration, et nous découvrons les détails d'une histoire au fil des révélations des journalistes. Jusqu'à la révélation...

C'est la première fois que je lis un thriller politique au Pays basque, j'ai beaucoup aimé, j'avais peur de " m'emmêler les pinceaux " dans les différents protagonistes ne connaissant pas grand chose à ce milieu, et pas du tout, c'est bien mené, très intéressant, l'écriture est très précise, presque sèche.

Sans aucun doute, pour moi un excellent moment de lecture.

 

L'homme qui a vu l'homme de Marin LEDUN - Ombres Noires 2014 -  463 pages.

L'homme qui a vu l'homme de Marin LEDUN

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0