Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'encre et le sang de Franck THILLIEZ et Laurent SCALESE

Publié le par Emma

 

 

 

L-encre-et-le-sang.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Au fond d'un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l'attend.

La machine.

Il suffit de taper. Et tout s'écrira, dans la réalité.

Très vite, l'écrivain William Sagnier comprend qu'il tient là l'instrument de sa vengeance. La femme qui l'a trompé. L'homme qui lui a volé son livre. Tout ceux qui l'ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.

La vie, la mort, la toute puissance au bout des doigts, là où se mélangent l'encre et le sang...

 

Mon ressenti :

En faisant mes  courses j'ai craqué sur 3 livres de cette collection que je ne connaissais pas.

J'ai lu de Franck THILLIEZ, La chambre des morts  et Laurent SCALESE m'était inconnu de nom, il a pourtant quelques polars à son actif.


Un petit suspense de 119 pages, 10 chapitres, autant écrire que ce petit livre se lit très vite, d'autant plus que le suspense est là.

William Sagnier, écrivain, tombe sur une vieille machine à écrire, il croit qu'elle va arranger tous ses problèmes, il va enfin  pouvoir rétablir sa vérité et se venger...

Un bon début qui apparaît peut-être facile mais c'est sans  compter l'imagiation débordante des deux auteurs, le contenu est dense, nous avons là une vraie histoire, du suspense et des rebondissements.

J'ai passé un très bon moment même si je suis plus adepte des pavés dans lesquels on s'imprègne pendant  des pages des personnages.


 

L'encre et le sang de Franck THILLIEZ et Laurent SCALESE - Pocket - 118 pages


 



Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Le diable vit à Notting Hill de Rachel JOHNSON

Publié le par Emma

 

54225102 p

 

 

 

Quatrième de couverture :

L'argent ne fait pas le bonheur... même quand on habite un square privé de Notting Hill, l'adresse la plus branchée, la plus recherchée, la plus snob de Londres. Prenez Clare et  Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariées, copines, voisines, mènent une existence de rêve. Jusqu'au jour où débarque un milliardaire américain, célibataire, la tentation incarnée. Chassés-croisés amoureux et intrigues immobilières se succèdent alors sur la verte pelouse et ce coin de paradis si cher payé se révèle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutôt ! La tranquilité des beautiful people vole en éclats. Et le lecteur, lui, éclate de rire.

 

Mon ressenti :

Alors, que vais-je écrire sur ce livre ?

Acheté lors d'une foire aux livres, je me doutais bien de ce que ça allait être, mais bon je me suis dit, pourquoi pas, ça peut être drôle et se lire agréablement..

Au final, oui ça se lit, mais je dois écrire que je ne suis vraiment pas adepte de  ce genre d'histoires... Des problèmes de femmes riches trop gâtées, jalousies de voisines, l'arrivée du milliardaire.... Bref, je n'ai en aucun cas "éclaté de rire", au mieux 2 ou 3 sourires de formulations plaisantes...

Autant je me régalai devant la série Desperate Housewives, autant là, il n'y a pas beaucoup de contenant mais je conçois que certaines personnes aiment ce genre de livres, ce qui est loin d'être mon cas.

Publié dans A oublier

Partager cet article
Repost0

Foire aux livres ou comment augmenter sa PAL

Publié le par Emma

 

Le week-end du 14/15 septembre avait lieu une foire aux livres...

J'adore fouiner, on ne sait jamais ce que l'on va trouver, et c'est toujours l'occasion de faire monter sa PAL en peu de temps..

Au final, 9 livres de plus, trouvé au hasard des caisses présentées :

 

51X5N9D0byL. SL500 AA3001093103-gf.jpg       54225102_p.jpg     54405478_10856448.jpg      9782743612245.jpg     

 

 

           la-femme-du-monstre.jpg         trois-hommes-deux-chiens-et-une-langouste.jpg      bon rétablissementloin-des-humains2.jpg

 

Je vais donc enfin découvrir l'écriture de Véronique OVALDE, faire la connaissance enfin de ce cher Erlendur (il n'y avait que celui-là je ne les lirai donc pas dans l'ordre). Je ne suis pas sûre de ne pas avoir déjà lu le LEVISON.

J'ai déjà eu un coup de coeur, celui de Marie Sabine ROGER et une déception, le Rachel JOHNSON.

Pour les 4 autres, à voir : le Pascal DESSAINT a été choisi par mon cher et tendre, il aime beaucoup et en a plusieurs dans sa bibliothèque, je ne suis pas  sûre que je lirai celui-ci en premier.

 

Et vous ? Avez-vous eu des coups de coeur ou des déceptions dans cette sélection ? Et qu'avez-vous déniché pour vos prochaines lectures ?

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Bilan du mois de septembre....

Publié le par Emma


Voici venu l'heure du bilan du mois de septembre,au programme ce mois-ci : j'ai donc lu 5 livres dans des genres très diversifiés  :

 

 

                        9782070449682 1 75bon rétablissement9782253099499-Tcathys-book-key-et-ring-de-stewart-weisman-et-brig-31402954225102_p.jpg

 

  • Bon rétablissement de Marie Sabine ROGER, un moment très agréable.
  • Back Up de Paul COLIZE, un bon suspense qui se déroule entre les années 60 et aujourd'hui.
  • Les mots des riches, les mots des pauvres de Jean Louis FOURNIER, lecture plaisante  qui joue sur le vocabulaire entre riches et pauvres.
  • Cathy's Book de Stewart / Weisman / Brigg, une enquête avec le côté très ludique d'avoir en début de livre tous les indices, en plus du fait que ce soit un journal.
  • Le diable vit à Notting Hill de Rachel JOHNSON, mon avis pas encore sur le blog mais pas grand chose à en dire.

 

Petit bilan, mais des lectures variées avec la découverte de Paul COLIZE, auteur que je relirai certainement.

Dans les auteurs déjà lus, je continuerai certainement à découvrir les livres de Marie Sabine ROGER ainsi que ceux de Jean Louis FOURNIER.


Une entrée dans l'automne qui est la saison que j'aime le moins, un peu plus de temps de libre, donc normalement un peu plus de lectures peut être le mois prochain...

 

A suivre...

Publié dans Lecture

Partager cet article
Repost0

Bon rétablissement de Marie-Sabine ROGER

Publié le par Emma

  bon-retablissement.jpg

 

Quatrième de couverture :

" Depuis que je suis là, le monde entier me souhaite bon rétablissement, par téléphone, mail, courrier, personnes interposées. Par pigeons voyageurs, ça ne saurait tarder. Bon rétablissement. Quelle formule à la con ! "

 

" Veuf, sans enfants, ni chien " , Jean-Pierre est un vieil ours bourru et solitaire, à la retraite depuis sept ans. Suite à un accident bien étrange, le voilà immobilisé pendant des semaines à l'hôpital. Il ne pouvait pas imaginer pire. Et pourtant, depuis son lit, il va faire des rencontres inattendues qui bouscouleront son égoïsme.... "

 

Mon ressenti :

Après Vivement l'avenir, La tête en friche, Les encombrants et Il ne fait jamais noir en ville, quel bonheur de retrouver les histoires simples de Marie Sabine ROGER.

Même si je me suis aperçue que je  ne me souviens, au final, pas beaucoup de ses livres, le moment de lecture est toujours très agréable.

Elle nous offre toujours une belle galerie de personnages, cette histoire pourtant simple est très attachante et pleine de bon sens.

J'aime beaucoup ses formules, la manière qu'elle a de présenter les  choses, quelques exemples à suivre :

 

page 16 : " J'ai renoncé à la télé. Je crois que les programmes sont conçus, en haut lieu, pour libérer les lits dans les chambres d'hôpitaux et régler la question des retraites trop longues."

 

page 44 : " L 'espoir fait surtout vivre ceux qui en tirent profit."

 

page 54 : "Tu connais le kouign amann, toi ? Cest comme du beurre au sucre, en plus gras et en plus sucré, mais c'est pire qu'une drogue, tu n'imagines même pas.

Je t'en porterai, tiens ! Au moins tu sauras de quoi tu vas crever. "

 

Il y en a des quantités comme ça et évidemment, en bonne bretonne j'adore la dernière ;-)

Voilà, j'ai passé un excellent moment que j'ai trouvé trop court.

Ce livre est issu de ma PAL, acheté il y a peu lors d'une foire aux livres.

 

Bon rétablissement de Marie-Sabine ROGER - Edition du Rouergue 2012


Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Versatile blogger award

Publié le par Emma

versa-tile-blogger-award.jpg

Le principe :

Afficher le logo du tag  (ok, le plus facile....)

Remercier la bloggeuse qui vous a tagguée :Philisine, c'est un plaisir, une joie, tu m'as donné le rôle de ma vie... Je voudrais aussi remercier mes parents .... Non, je me trompe de sujet ;-)

Bref, merci Philisine d'avoir pensé à moi même lorsque je ne blogguais plus :-)

 

 

Lister sept points sur vous :

- Pour la première fois de ma vie, je suis restée sans lire pendant une année entière.

- Puisqu'on m'a posée la question (je pense à Malika), pas du tout un challenge personnel, mais suite à un changement brutal de tout, une incapacité, pas la tête à cela.....

- Je m'y remet difficilement, mais par contre, une boulimie d'achat de livres depuis quelques mois...

- On rentre dans la saison que j'aime le moins, la fin des longues journées, du soleil, même si je conçois que le paysage se revêt de couleurs magnifiques.

- Je n'aime pas l'automne mais j'ai tout de même hâte d'être près du feu lors de journées très froides.

- J'aime beaucoup visiter des jardins alors que je n'aime pas du tout le faire et n'ai absolument pas la main verte.

- La mer me manque toujours autant  au quotidien, même si cette année je l'ai contemplée lors de séjours en mai, juin et août.

 

Je ne taggue personne en retour car je crois que celui-ci a déjà fait le plaisir de presque tout le monde voire même pour certains plusieurs fois :-).

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Back up de Paul COLIZE

Publié le par Emma

  9782070449682_1_75.jpg

 

Quatrième de couverture :

Quel rapport entre la mort en 1967 des musiciens du groupe de rock Pearl Harbor et un SDF renversé par un voiture à Bruxelles en 2010 ? Lorsque  l'homme se réveille sur un lit d'hôpital, il est victime du Locked-in Syndrome, incapable de bouger et de communiquer. Pour comprendre ce qu'il lui est arrivé, il tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Des caves enfumées de Paris, Londres et Berlin, où se  croisent les Beatles, les  Stones, Clapton et les Who, à l'enfer du Vietnam, il se souvient de l'effervescence et de la folie des années 1960, quand tout a commencé....

 

Mon ressenti :

  J'ai acheté ce livre car vu sur de nombreux blogs, sans lire vraiment le contenu des articles, l'avis général avait l'air d'être positif. J'en savais au final peu mais, il avait à priori tous les éléments pour me plaire...

 

 Tout d'abord j'aime beaucoup la couverture,elle est pourtant assez simple mais je trouve le graphisme très réussi,  de plus le rock, la musique fait partie intégrante de ma vie, plutôt blues-rock et cette période démentielle qu'a du être les années 60 que  je n'ai pas connue...La playlist du début du roman que  j'ai écoutée juste après mon achat, avec certains  titres inconnus pour  moi mais la démarche ma paraît tout se suite  intéressante et ludique, une impression de s'imbiber de l'ambiance avant la lecture....

Je suis vite rentrée dans cette histoire, des chapitres assez courts qui disent l'essentiel, l'alternance des chapitres, on passe d'un personnage à l'autre, petit à petit des liens se tissent, on recrée le puzzle. Des anecdotes sur le monde du rock'nroll.

L'histoire est bien ficelée, prenante, et je n'ai pas été déçue du dénouement.

Une envie certaine de ne pas le lâcher mais une petite déception à la fin de devoir abandonner ses personnages et cette épopée dans l'univers du rock démentielle...

 

Back Up de Paul COLIZE -2013

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Les mots des riches, les mots des pauvres de Jean Louis FOURNIER

Publié le par Emma

  9782253099499-T.jpg

 

Quatrième de couverture :

L'été, le jardin de Monsieur Riche sent la rose, celui de Monsieur Pauvre sent la merguez et la sardine.

A l'église, les riches sont devant, les pauvres derrière. A la guerre, c'est le contraire.

Quand Madame Riche a des flatulences, Madame Pauvre pète.

Quand Monsieur Riche chasse le lion, Monsieur Pauvre chasse les mouches.

Madame Pauvre s'interroge : pourquoi dit-on toujours pauvre con, jamais riche con ?

 

Mon ressenti :

Une petite matinée à la librairie et je craque pour ce livre, en plus de quelques autres ;-)

J'aime l'écriture de Jean-Louis Fournier, j'ai aimé Il n'a jamais tué personne mon papa, Où on va papa ?, et Veuf.


Ce petit livre m'a bien fait rire, j'aime beaucoup l'idée d'écrire un tel ouvrage, déjà avoir l'idée et ensuite trouver autant d'exemples, même si il y en a que j'ai moins aimé ou peut-être tiré plus par les cheveux.

C'est assez riche, les deux variantes (riches/pauvres) sur des thèmes divers : santé, vacances, quotidien, travail etc... , un vocabulaire bien maitrisé et bien trouvé. Quelques exemples où l'on se dit  : c'est vrai...

J'ai passé un moment plaisant, je l'ai pris au second degré et avec beaucoup de légèreté,  je l'ai lu sur plusieurs semaines en ne lisant que quelques histoires de temps en temps, c'est l'avantage de pouvoir lire ceci en même temps qu'un roman entamé.

 

A l'heure où son nouveau roman sort et qu'il y a eu un droit de réponse demandé par sa fille et rajouté au livre, je me demande comment a été perçu celui-là par les lecteurs... Il y avait déjà eu un tollé suite à son livre Où on va papa ? Si  vous avez des avis ....

 

 

Les mots des riches, les mots des pauvres - Jean-louis FOURNIER - 2004



 

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Une semaine de juin 2013....

Publié le par Emma

Voilà plus de 20 ans que je n'y étais pas allé, ayant des origines de là-bas, jusqu'à mes 17 ans j'y ai passé mes vacances tous les deux ans, je vous parle de ce pays où le Noir est couleur : le Portugal . Seulement 5 jours là-bas, juste l'occasion d'aller faire un gros bisou à ma maman qui y étais depuis mai, puis de voir un peu de famille qui y vit toujours.

Donc peu de visite car de bons moments passés en famille, retrouver ce cadre magique et cette odeur si particulière jamais retrouvée ailleurs.

Un petit passage tout de même à Porto, ville dans laquelle je n'avais fait que passer en voiture.

 

DSCF2492.JPG

DSCF2497.JPG

DSCF2508.JPG

DSCF2502.JPG

DSCF2510

DSCF2517.JPG

 

Puis au retour, nous avons passé le week-end dans un lieu que j'affectionne particulièrement : Biarritz.

 

DSCF2528.JPG

DSCF2531.JPG

On a mangé en bas et j'ai beaucoup nourri les moineaux ;-)

 

DSCF2538.JPG

 

C'était une petite semaine de congés en juin, avant le bain de foule des mois à venir....

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Cathy's book de Stewart / Weisman / Brigg

Publié le par Emma

  cathys-book-key-et-ring-de-stewart-weisman-et-brig-314029.jpg

 

Quatrième de couverture :

Si tu n'es pas Emma, repose immédiatement ce carnet !

Emma, je sais que cette histoire paraît dingue. Maman et toi, vous devez vous demander où je suis passée et quand je reviendrai. Voilà pourquoi je laisse ce carnet - au cas où il m'arriverait quelque chose et qu'on ne me revoie plus jamais.

Regarde bien tout ce qu'il y a dedans. Appelle les numéros de téléphone. Va sur ls sites internet.

Mais surtout pas un mot à personne, sauf si tu as envie de finir impliquée jusqu'au cou, comme moi.

Ne t'en fais pas, je m'en sortirai (enfin, j'espère). Après tout c'est peut être le début d'une nouvelle vie pour moi.

Ce qui est sûr, c'est que plus rien ne sera comme avant.

Appelle-moi,

Bisous, Cathy.

 

Mon ressenti :

Dès sa sortie, ce livre a été présent sur de nombreux blogs, je n'avais jamais eu l'occasion de le lire, je l'ai trouvé dans la bibliothèque de ma nièce.

Emma, une adolescente mène l'enquête, elle raconte son histoire dans un carnet. Il est accompagné de dates , heures, de nombreuses illustrations. C'est agréable à lire, un petit côté  fun et c'est très original avec les nombreux indices accompagnant le livre.

C'est tout de même un livre pour les ados, mais je crois qu'étant adolescente j'aurai adoré tomber sur un tel livre.

Moment ludique pour une reprise en douceur de la lecture, qui convient relativement bien à une lecture d'été.

 

 

Cathy's Book - Stewart / Weisman /Brigg - Bayard Jeunesse 2008

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0