Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des nouveaux livres dans notre bibliothèque...

Publié le par Emma

 

 

Suite à une semaine en compagnie de mon chéri, de nouveaux livres ont élus domicile dans notre bibliothèque : 

 

9782207112540-1-.gif9782253005971-1-.gif9782253159643-1-.gif9782843044755-2--copie-1.gif9782742797776-2-.gif9782264055439-2-.gif9782253114864-1-.gif9782070379880-1-.gif

 

 

C'est donc 8 livres qui ont  rejoints nos étagères : 

 

  • Le bonheur paradoxal de Gilles Lipovetsky, essai sur le société d'hyperconsommation.
  • L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, un classique que je n'ai pas encore lu mais dont je n'ai lu sur les blogs que du bien.
  • L'héritage impossible, 3ème partie de la saga familiale d'Anne B.Ragde.
  • Le convoi de l'eau de Akira Yoshimura que nous ne connaissons pas, choisi par mon chéri.
  • L'A26 de Pascal Garnier, choisi aussi par mon chéri, nous avons déjà lu de lui La théorie du panda et Lune captive dans un oeil mort.
  • Le club des incorrigibles optimistes de Jean Michel Guenassia que je voulais lire depuis sa sortie.
  • A l'est d'Eden de John Steinbeck que mon chéri a eu en cadeau.
  • So shocking d'Alan Bennett, choisi aussi par mon chéri.

 

Nous avons aussi commandé des livres déjà lus que nous voulions posséder.

 

Et vous, qu'avez-vous lu dans cette liste et vos avis ?

Publié dans Lecture

Partager cet article
Repost0

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine PANCOL

Publié le par Emma

 

 

 9782226208316-2-.gif

Quatrième de couverture

 

  Souvent la vie s'amuse.

Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé de rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.

Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident.

Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l'imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d'un homme tremblant.

Mais si on se penche, on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue...

Et la vie n'est plus jamais triste.

Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi...

 

 

Mon ressenti

 

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé les personnages de cette trilogie.Le passage à vide côté lecture s'est vite évaporé à la lecture de ce troisième tome très distrayant. 

On retrouve les personnages des Yeux jaunes des crocodiles, et La valse lente des tortues. Il y a donc Joséphine, Philippe, Gary, Shirley et bien d'autres.

Les personnages évoluent, évidemment les enfants grandissent et de nouveaux centres d'intérêt apparaissent, et de nouveaux problèmes aussi, c'est la période des premiers amours etc....

Beaucoup de personnages dans ce troisième tome, celui que je préfère reste la peste d'Hortense qui est toujours aussi exigente, en prenant de l'âge, elle sait ce qu'elle veut et en fait toujours "des caisses" pour aboutir là ou elle veut aller.

J'ai un avis un peu plus mitigé sur le personnage de Junior qui est vraiment éxagéré, mais bon ce n'est qu'un roman...

Un petit détail que j'ai beaucoup aimé est une petite phrase qui revient de temps en temps tout du long du livre sur les écureuils en clin d'oeil au titre.

J'ai passé un moment agréable, sans prétention, de pure détente.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Taguée par Laety ....

Publié le par Emma

      Laety m'a fait une surprise et m'a mise à l'épreuve sur quelques questions.

      J'ai mis quelque temps à répondre à ce tag des 11 choses qui se voit un peu partout sur la blogosphère, la règle est donc : 

  1. Poster les règles du tag sur sa page
  2. Décrire 11 choses à propos de soi
  3. Répondre aux onze questions et en créer 11 nouvelles pour les futurs tagués
  4. Taguer 11 personnes et faire un lien vers leurs blogs
  5. Prévenir les onze personnes concernées par le tag

 

Onze choses sur moi : 

  • J'ai une bibliothèque entière remplie que d'ours en peluche car j'en fais la collection.
  • Je déménage régulièrement n'importe où en France, cela me permets de découvrir de belles régions.
  • Nous essayons de visiter le plus grand nombre d'endroits dans la région où nous allons car nous ne savons jamais combien de temps nous allons y rester.
  • Une des villes que je préfère (pour l'instant car cela peut changer) est la ville de Lille, j'y ai habité deux ans et c'était un grand bonheur que ce soit niveau culturel, architecture, boutiques, restos etc...
  • J'aime beaucoup découvrir de nouveaux restaurants et je crois que c'est à Lille et ses alentours pendant 2 ans que j'ai écumé le plus de restaurants.
  • J'aime beaucoup la cuisine du "terroir", les restaurants spécialisés dans les fruits de mer et poissons mais aussi la cuisine du sud-ouest, et la cuisine japonaise qui est pour moi la cuisine la plus fine dans les saveurs.
  • Je suis originaire du Finistère et ce qui me manque le plus à déménager tout le temps est le bord de mer.
  • Lorsque j'habitais près de la mer, j'aimais beaucoup y aller le soir lorsqu'il n'y avait plus personne et passer des heures à regarder la mer et son horizon.
  • J'ai travaillé presque 4 ans dans les livres.
  • Je suis très impatiente, je ne supporte pas les files d'attente ou les rendez-vous qui ne sont pas tenus.
  • La musique fait partie intégrante de ma vie, mes goûts vont plutôt vers le blues,  et pop rock et je vais voir des concerts dès que c'est possible, je suis toujours à fureter sur internet pour voir les artistes qui passent dans le coin où je suis.

 

 

 

Les questions de Laety

 

Qu'est ce qui t'incite à acheter un livre ?

Les avis dans les émissions, sur les blogs ou tout simplement le sujet traité.

Qu'est ce qui t'a décidé à tenir un blog ?

Le fait de passer de nombreuses heures sur différents blogs pendant quelques années m'a fait sauter le pas afin de partager.

 

Que pense ton entourage de ton activité bloguesque ?

A part mon chéri, personne n'est au courant, lui m'encourage.

Aimes tu voir les films dont l'histoire provient d'un livre  que tu as lu ?

Je ne cherche pas particulièrement à voir les films tirés d'un livre mais en règle générale j'aime plutôt bien si les deux ne sont pas trop rapprochés car des libertés sont quelquefois prises ainsi que de nombreux raccourcis.

 

 

Avec quel héros littéraire  aurais-tu aimé faire ta vie ?

Alors là, je sèche..... Je n'en ai aucune idée.

 

Quels sont tes rituels avant de commencer un livre ?

Ne surtout pas lire la quatrième de couverture, si je l'ai noté c'est parce que le sujet m'intéressait et je veux découvrir l'histoire.

 

Quel est ton dernier coup de coeur littéraire, pourquoi ?

Retour à Killybegs de Sorj Chalandon, j'ai aimé l'histoire, le sujet traité, l'écriture, tout m'a plu, un très bon livre.

 

As-tu un objet fétiche ?

Non.

Les marques pages tu les aimes comment ?

J'en ai des rigides, en carton mais quelquefois je prends une simple feuille si je n'ai pas de marque-page sous la main.

Décris moi ta bibliothèque 

J'en ai plusieurs, dans le salon une console me sert de bibliothèque pour les beaux livres, et deux autres sont pour le reste. Les livres sont rangés par collection et ordre alphabétique, et plusieurs étagères d'une bibliothèque sont pour ceux que l'on n'a pas encore lus.

 

Qu'est ce tu aimerais dire aux personnes qui te suivent sur ton blog ?

J'espère qu'elles vont continuer car le but de celui-ci est le partage et la découverte.

 

 

J'espère que Laety ne m'en voudra de ne pas de taguer 11 nouvelles personnes mais je le voie sur pas mal de blogs en ce moment, je vais donc m'abstenir.

 

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Rendez-vous au métro Saint-Paul de Cyrille FLEISCHMAN

Publié le par Emma

 

 gen-thumbail[1]

Premier livre d'une série de trois publié au Dilettante en 1998 qui a regroupé les nouvelles de Cyrille Fleischman. Dans ce premier tome nous avons 12 nouvelles qui ont d'abord été publiées dans divers revues et magazines. Ces nouvelles ont été regroupées par le Dilettante afin de montrer " l'humour et l'esprit de le tradition ashkénaze".

 

Mon resenti

 

Petit livre qui regroupe 12 nouvelles plutôt agréables à lire, j'y ai rencontré beaucoup de personnages variés et des situations un peu loufoques par moment. C'est assez drôle et très décalé, les situations dans lesquels se retrouvent les personnages sont très surprenantes mais cet humour et cette chute de l'histoire à laquelle je ne m'attendais pas pour la plupart sont très agréables mais très étonnantes. Je ne sais pas si c'est cela l'humour ashkénaze mais les situations et les personnages sont plein de surprises, c'est drôle, atypique, on est complètement ailleurs limite science-fiction comme par exemple le personnage de Modestschlosser qui exerce la profession d'aide-penseur dans une librairie dans la nouvelle Chemin, il est très mauvais vendeur mais prodigue des conseils  de tous genres aux clients  sans jamais vendre un livre mais fondés sur son expérience pour ne citer que cet exemple.

Je pense que je lirai les 2 autres livres qui regroupe ses nouvelles car je n'ai jamais lu de livres aussi atypiques et divertissants, c'est agréable mais je pense que je l'oublierai, par contre, bien vite.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Bilan du mois de janvier....

Publié le par Emma

 

Un petit bilan bien maigre pour ce mois de janvier 2012 : 

 

                                       9782844121141[1]9782070787227[1]9782246785699[1]9782283025482[1]

 

 

 

Au programme, aucun polar, pas de nouvelles non plus, que des romans : 

 

  • On dirait vraiment le paradis de John CHEEVER, une très belle plume découverte au hasard de la médiathèque.
  • Retour à Killybegs de Sorj CHALANDON, un roman très fort.
  • La visiteuse de Maeve BRENNAN, une histoire de famille.
  • Et rester vivant, de Jean-Philippe BLONDEL, une très belle lecture.

 

 

Ce mois-ci fut donc un mois très maigre, 4 livres de lus mais avec tout de même 3 auteurs que je n'avais jamais lus et 2 dont je vais continuer à lire les livres (Sorj Chalandon et John Cheever) donc satisfaite tout de même de ces découvertes.

Mon envie de lire revient petit à petit mais a tout de même un peu de mal à se remettre, je ne mets pas à jour ma rubrique "en train de lire" car ce mois-ci j'ai commencé plusieurs livres que j'ai laissé en cours de route.

Publié dans Lecture

Partager cet article
Repost0

On dirait vraiment le paradis de John CHEEVER

Publié le par Emma

 9782070787227-1-.gif

 

Quatrième de couverture

 

Lemuel Sears mène une existence paisible à Manhattan. Conscient de son vieillissement, il vit dans la crainte de plus connaître l'amour avant de disparaître. Un jour, il se rend dans la petite ville de Janice pour patiner sur l'étang, et découvre que celui-ci est utilisé comme dépotoir. Révolté, il décide de tout mettre en oeuvre pour rendre à Janice son paysage bucolique. Amené à côtoyer les riverains, il rencontrera certaines figures du crime organisé, des politiciens véreux ainsi que quelques bonnes âmes prêtes à l'aider qui utilisent pour ce faire des méthodes pour le moins radicales... Parmi ces personnes, Sears fera la connaissance d'une jeune femme dont il tombera amoureux.

 

Mon ressenti

 

Auteur que je ne jamais lu et que je ne connaissais pas, pris au feeling à la médiathèque.

D'après ce que j'ai lu ce roman a été écrit en 1977, et déjà à cette époque l'auteur nous parle d'écologie, il veut sauver l'étang de la ville de Janice sur lequel il est toujours allé patiner en hiver. Cet homme là me paraît être un précurseur dans l'écologie et la sauvegarde de la planète, je ne suis pas sûre que cela concernait beaucoup de personnes en 1977, dans tous les cas le sujet est toujours d'actualité.

Ce petit roman m'a beaucoup plu, le thème est tout de même assez discret car l'auteur nous raconte une histoire bien agréable, avec un humour bien à lui, des digressions dans le récit. Il commence d'ailleurs son roman par : "Cette histoire est destinée à être lue dans une vieille maison par une soirée pluvieuse." Pas courant comme introduction et cela nous mène bien vers l'écriture très originale et bien menée de cet auteur.

Je relirai evce plaisir cet auteur que je ne connaissais pas mais qui a écrit presque 200 nouvelles et 5 romans , reste à voir combien sont traduits en français.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Shutter Island de Martin SCORSESE

Publié le par Emma

 

 3333973166877-1-.gif

Synopsis

 

Le marshal Teddy Daniels est envoyé sur l'île de Shutter Island pour enquêter dans un hôpital psychiatrique où sont enfernés de dangereux criminels. Ce qui s'avérait être une en quête de routine prend rapidement un tournant surprenant. Au fur et à mesure du déroulement de l'enquête, Teddy dévoile des vérités sur l'île de plus en plus choquantes et terrifiantes, et découvre qu'il existe ceratins endroits d'où on ne vous laisse jamais repartir.

 

 

Mon ressenti

 

J'avais déjà beaucoup aimé le livre de Dennis Lehane mais je crois avoir encore plus aimé le film.9782743611507-1-.gif

Teddy Daniels vient donc avec son nouvel adjoint Chuck Aule enquêter sur la disparition d'une femme enfermée dans cet hôpital psychiatrique coupable d'un triple infanticide.

Le décor tout d'abord est absolument magnifique et reflète bien l'ambiance du livre, tout se met en place pour cette enquête avec l'angoisse qui va crescendo.

En plus du décor, le temps est abominable, les personnages sont tous excellents, et en particulier Léonardo Di Caprio qui joue son rôle à la perfection.

Que va donc découvrir Teddy Daniels dans cet hôpital psychiatrique composé de plusieurs unités, sur cette île de Shutter island ? 

On va de surprise en surprise et le final est magistral, je connaissais la fin pour avoir lu le livre mais cela ne m'a pas du tout dérangé tellement j'ai trouvé le film excellent.

Un film à regarder si vous voulez voir un bon film angoissant, avec des décors superbes et un final à la hauteur, un film à glacer le sang.

Publié dans Films

Partager cet article
Repost0

Retour à Killybegs de Sorj CHALANDON

Publié le par Emma

 

9782246785699-1-.gif

Quatrième de couverture

 

"Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L' IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n'ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j'en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j'enrage. N'écoutez rien de ce qu'ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m'avoir connu. Personne n'a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence."

 

Killybegs, le 24 décembre 2006 - Tyrone Meehan.

 

 

Mon ressenti

 

Dès la sortie de ce livre, j'ai eu envie de le lire, avant même qu'il n'ait le prix du roman de l'Académie française, je n'ai jamais rien lu de cet auteur, je viens donc de découvrir son écriture par ce livre.

Tyrone Meehan nous raconte donc son histoire, de son enfance à Killybegs jusqu'en 2006 où il y revient afin de raconter cette vie qu'il a eu.

Tout d'abord, son écriture a été un vrai bonheur, il sait faire mouche avec des phrases toujours justes,  de l'émotion, on a l'impression de vivre juste à ses côtés et de partager ses sentiments. Le livre nous raconte toutes ses années depuis son enfance et revient régulièrement dans de courts chapitres en 2006, dans la maison de son père ou il s'est réfugié pour nous raconter son histoire.

J'ai aussi trouvé le sujet très intéressant, un vrai bonheur que de replonger dans l'histoire de l' Irlande, ses relations avec les Britanniques, cela fait du bien de rafraichir les connaissances sur le sujet, un peu oubliées pour ma part et ce livre rempli bien le devoir de "mémoires". Il y a de nombreux passages très poignants, des moments difficiles, cette guerre continuelle entre ces deux peuples, comment est-il devenu ce "traitre".

J' ai beaucoup aimé ce livre et aussi cette écriture, il est certain que je lirai d'autres livres de cet auteur que je ne connaissais pas.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

L' avocat de Cédric ANGER

Publié le par Emma

 

 

19618054.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20101210_023146.jpg

Synopsis

Tout juste reçu au barreau, Léo est d'ores et déjà un avocat destiné à un grand avenir. Les clients les plus prestigieux ne manquent de faire appel à son talent inné pour le droit des affaires. Mais les apparences sont trompeuses, et Léo découvre bientôt derrière les entreprises qu'il défend les tentacules d'une organisation mafieuse. Bienôt son sulfureux client l'entraîne sournoisement dans l'illégalité la plus grande, et une spirale de danger et de violence se referme autour de lui. Léo se retrouve confronté au choix le plus cornélien : comment sauver sa vie sans trahir son client.

      source : Allociné.com

Mon ressenti

Voilà un film français qui aurait pû , au vue de son titre, être une adaptation d'un roman de John Grisham. Ce n'est pas du tout le cas, c'est un film bien français qui se déroule à Montpellier.

L'histoire se met bien en place, l'intrigue s'installe vite, on comprend très vite qu'il est en train de se mettre dans de "beaux draps", on a peur pour lui, comment va t-il se sortir de cet engrenage dans lequel il s'est mis.

Les avis sur ce film sont assez mitigés, pour ma part, j'ai trouvé cela très prenant, pas de temps mort, Benoît Magimel y est  performant,  Gilbert Melki, dans le rôle du mafieux est extrêmement convaincant, je ne me suis pas ennuyée une seconde et c'est un film qui m'a fait passer un bon moment.

Publié dans Films

Partager cet article
Repost0

La visiteuse de Maeve BRENNAN

Publié le par Emma

 

 

9782844121141-1-.gif

Quatrième de couverture

 

Alors que sa mère vient de mourir, la jeune Anastasia part rejoindre sa grand-mère paternelle dans la laison familiale. Quelques années auparavant, la mère d'Anastasia avait fui cette maison en emmenant sa fille, abandonnant un mari qu'elle ne pouvait plus supporter. Celui-ci, délaissé, meurt sans revoir sa fille et sa femme. C'est ce drame que la grand-mère d'Anastasia ne pardonnera jamais aux deux femmes. Elle reçoit Anastasia comme s'il s'agissait d'une exilée et celle-ci cherchera en vain auprès de cette femme autoritaire la chaleur d'un amour familial.

 

Mon ressenti

 

Petit livre qui se lit vite, Anastasia revient donc auprès de sa grand-mère après le décès de sa mère.

Anastasia fait tout pour se faire une place dans cette maison qu'elle a quittée accompagnant sa mère quelques années auparavant. Elle ne trouve pas la place qu'elle voudrait, sa grand-mère lui faisant certainement payer le fait que son fils est décédé sans pouvoir la revoir. Cette grand-mère est égoïste, froide, ne fait aucun effort pour l'intégrer.

Petit roman plutôt agréable,avec une belle galerie de portraits,  c'est la première fois que je lis un livre de cette auteure qui est née en 1917 en Irlande.

Ce court roman a été retrouvé récemment dans des archives et serait le premier écrit de Maeve Brennan.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0