Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

beaucoup aime

No et moi de Delphine DE VIGAN

Publié le par Emma

No et moi de Delphine DE VIGAN

Quatrième de couverture :

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu'au jour où elle rencontre No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. 
Mais nul n'est à l'abri...

Mon ressenti :

Lou Bertignac est une élève de lycée, elle est précoce, avancée, elle fait toujours de drôles de statistiques. Dans le cadre d'un exposé, elle va rencontrer No, une sans domicile fixe, elle va la questionner sur sa vie, le pourquoi, le comment etc. Les deux jeunes femmes vont se rapprocher l'une de l'autre, elles vont apprendre à se connaître.
Décidemment j'aime beaucoup les histoires de Delphine De Vigan, elle réussi toujours à m'accrocher à l'histoire qu'elle raconte. En effet, ici le thème est bien différent des autres livres, l'écriture est toujours aussi agréable, elle nous évoque la solitude des personnes. En effet, on peut voir la solitude sous diverses facettes. C'est tour à tour sombre, émouvant, joyeux, plein d'espoir. J'ai beaucoup aimé suivre cette adolescente pleine d'énergie, d'idées quelques fois saugrenues, et surtout pleine d'espoir, elle se démène pour atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé.
C'est le quatrième livre que je lis de l'auteure, un petit livre qui se lit très vite, un sujet très intéressant, je l'ai fermé un peu à regret, j'aurais bien continué à suivre la vie de cette Lou.

 

No et moi - Delphine DE VIGAN - Editions Jean-Claude LATTES 2007 - 250 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Livret de famille de Magyd CHERFI

Publié le par Emma

Livret de famille de Magyd CHERFI

Quatrième de couverture :

Dans cette suite de récits, souvenirs, textes d'humeur ou d'opinion, Magyd Cherfi évoque la cité de son enfance, les délices et les galères de la Ville rose, la beauté des filles confisquée par la loi des frères, le cœur (et le portefeuille) à droite des dieux du football, les mérites comparés des Omeyades et des Gaulois, les peines et les joies de l'embrouille identitaire -tout ce que suggère, recèle, symbolise ce document officiel, national et pourtant si privé : le livret de famille.

Mon ressenti :

Magyd Cherfi, évidemment connu pour avoir fait partie du Groupe Zebda dans les années 90, nous présente ici un petit recueil de textes divers et variés. Des thèmes qui le concerne ou qui l'intéresse, son avis, son point de vue.
Un petit livre qui se lit très vite, mais aborde beaucoup de sujets. Il parle de lui, de son enfance dans la cité, des filles, du football, et évidemment de sa ville. Il nous raconte Toulouse, à sa manière que ce soit avant ou ce qu'elle est devenue.
Il aborde ses histoires avec sa gouaille, y mélange des paroles de certaines de ses chansons.
Entre avis personnels, histoire (la sienne et celle de la ville), poésie. Tout cela donne un mélange très agréable à lire, varié, une certaine vision à un moment donné.

Un petit livre trouvé sur une foire aux livres, qui me permets d'en connaître un peu plus sur Toulouse, qui m'a aussi permis de retrouver ce phrasé très particulier et très imagé qui existait déjà dans les textes de chansons du groupe. Un mélange des genres qui m'a beaucoup plu.

 

Livret de famille - Magyd CHERFI - Actes Sud - 72 pages.

 

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

L'heure trouble de Johan THEORIN

Publié le par Emma

L'heure trouble de Johan THEORIN

 Quatrième de couverture :

A l'heure trouble avant la tombée de la nuit, un enfant disparaît sans laisser de traces dans les brouillards de la petite île de la Baltique. Vingt ans plus tard, une de ses chaussures est mystérieusement adressée à son grand-père. Qui a intérêt à relancer l'affaire ? Pourquoi toutes les pistes mènent-elles à un criminel mort il y a longtemps ?

Mon ressenti :

Julia a perdu  son fils il y a quelques années, il était sous la surveillance de ses grands-parents sur un île de la mer Baltique, Öland. Elle ne s'est jamais remise de cette disparition, le corps n'a jamais été retrouvé. Son père, maintenant en maison de retraite, a reçu par la Poste une sandale d'enfant qui pourrait être celle du petit garçon, il va donc faire venir Julia afin de mener l'enquête. Julia et son père vont donc se remémorer cette période, essayer de trouver de nouvelles pistes et surtout se rapprocher et se réapprivoiser  après ses nombreuses années. 


En parallèle, on suit le destin et la vie pendant la guerre et jusqu'en 1972 de Niels Kant, un habitant de cette même île et qui a croisé l'enfant juste avant de disparaître.

J'ai aimé l'histoire, les lieux de l'intrigue, l'ambiance sur cette île, les destins croisés et l'alternance des périodes dans l'histoire. On passe de nos jours aux années de guerre, j'aime toujours lorsque c'est bien fait le mélange de deux histoires en une. 


Un très bon suspense que je voulais lire depuis sa sortie, et qui me permets de participer au challenge nordique chez Margotte.

 

Johan THEORIN - L'heure trouble -  Albin Michel 2009 - 422 pages. 

 

 

L'heure trouble de Johan THEORIN

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Le secret du mari de Liane MORIARTY

Publié le par Emma

Le secret du mari de Liane MORIARTY

Quatrième de couverture :

Jamais Cecilia n'aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l'enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : " A n'ouvrir qu'après ma mort. " Quelle décision prendre ? Respecter le voeu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris - et toutes les femmes - ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.

Mon ressenti :

Nous suivons Cecilia et sa famille : en cherchant un souvenir du mur de Berlin pour sa fille, elle vient de trouver dans le grenier une enveloppe qu'elle n'est pas censée ouvrir. Va t-elle ou non suivre ce qu'il y a d'écrit sur cette enveloppe ?
En parallèle, il y Tess et Will qui sont mariés et qui ont monté une boîte avec Felicity. Puis, Rachel, son fils, belle-fille et petit-fils. Sa belle-fille est mutée et sa seule famille va donc partir habiter loin.

Il faut tout d'abord se familiariser avec tous ces personnages, et ensuite, nous alternons les chapitres avec ces derniers, nous suivons leur quotidien, leurs joies, leurs peines. J'ai aimé suivre les aventures de ces femmes, toutes au parcours différent, ça aurait pu être plat et pourtant il y a du suspense, du dramatique, du plus léger, la vie quoi... Un  très bon sens de l'observation, des personnages qui pourraient être réels, nous sommes plongés dans cette ville. Les secrets ne sont-ils pas faits pour rester justement secrets ?

Un livre qui fait du bien, agréable, le plaisir de les retrouver le soir, mais aussi un livre qui fait réfléchir. J'ai passé un très bon moment, le genre d'histoires que j'aime bien de temps en temps.

 

Le secret du mari - Liane MORIARTY - Albin Michel 2015 - 498 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Bienheureux ceux qui ont soif... de Anne HOLT

Publié le par Emma

Bienheureux ceux qui ont soif... de Anne HOLT

Quatrième de couverture :

Un viol barbare et un portrait robot impossible à faire, des mares de sang et aucun cadavre : la ville d'Oslo est en état de choc. Victimes assoiffées de vengeance, coupables rêvés et conclusions trop hâtives, l'enquête d'Hanne Wilhelmsen nage en eaux troubles. L'inspectrice traque les démons des criminels, mais aussi ceux, plus sombres et plus discrets, de la police...

Mon ressenti :


Oslo connaît tous les samedis une scène de crime mais celle-ci est sans victimes apparentes, mais avec des litres de sang et toujours un endroit avec une série de chiffre. Hanne Wilhelmsen , inspectrice qui s'occupe de l'affaire doit, en parallèle, enquêter sur le viol d'une jeune fille qui rentrait à son appartement un samedi soir. Hanne ne manque pas d'occupation, elle ne sait plus ou donner de la tête. L'enquête va durer un mois, alors qu'il y a une vague de chaleur en Norvège.
C'est bien ficelé, rythmé, pas de temps morts. Des chapitres assez courts , qui vont à l'essentiel, une inspectrice hors du commun, originale. Une enquête à rebondissement, un mois pendant lequel nous vivons au quotidien dans et avec la police d'Oslo.
J'ai passé un très bon moment, je ne l'avais jamais lue, elle nous parle d'un sujet qu'elle connaît bien car elle a une belle palette d'emplois : inspecteur de police, reporter, avocate spécialisée dans les affaires d'enfants et ministre de la Justice. A l'occasion, je la relirai certainement.

Une belle découverte faite dans une boîte à lire et qui me permet de participer au challenge nordique chez Margotte.

 

Bienheureux ceux qui ont soif - Anne HOLT - Edition Odin 1999 - 231 pages.

 

Bienheureux ceux qui ont soif... de Anne HOLT

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Le pacte de Lars KEPLER

Publié le par Emma

Le pacte de Lars KEPLER

Quatrième de couverture :

Une jeune femme est retrouvée morte à bord d'un bateau dérivant dans l'archipel de Stockholm. Ses poumons sont remplis d'eau de mer, pourtant il n'y a pas une seule goutte d'eau sur ses vêtements. La soeur de la victime, une célèbre militante pour la paix, est quant à elle poursuivie par un tueur implacable.
Le même jour, un corps est découvert pendu à une corde à linge dans un apppartement de Stockholm. Il s'agit de Carl Palmcrona, le directeur général de l'Inspection pour les produits stratégiques, l'homme chargé de valider les contrats d'armement de la Suède. Tout semble indiquer un meurtre, mais l'inspecteur Joona Linna est persuadé qu'il s'agit d'un suicide...
En menant de front ces deux enquêtes, Joona Linna ignore qu'il entre de plain-pied dans un univers trouble fait de commissions secrètes, d'ententes tacites et de pactes diaboliques. Un univers où les contrats ne peuvent être rompus, même par la mort.

Mon ressenti :

Penelope Fernandez est présidente de l'association suédoise pour la paix et l'arbitrage. Après un plateau télé, elle a besoin de décompresser et décide de partir en bateau avec son amoureux. A la dernière minute, la soeur de Pénélope se joint à eux. Cette dernière sera retrouvée morte à bord du bateau et seule.
Au même moment, Carl Palmcrona, l'homme qui s'occupe des contrats d'armement pour la Suède est retrouvé pendu.
Y-a-t-il un lien entre les deux ? Joona Linna va être chargé de l'enquête.


C'est le premier livre que je lis de ces deux auteurs, je suis rentrée très vite dans l'histoire, on a pas une seconde à nous pour respirer. Il y a de l'action, de la violence, on y parle de complot économique, trafic d'armes, génocide, un pacte bien étrange...
Même si certains vont trouver qu'il y en a trop, ça fait penser un peu à une grosse production cinématographique américaine, je n'ai pas boudé mon plaisir, un enchevêtrement de situations qui vont petit à petit se démêler, une bonne lecture détente même si il faut tout de même être attentif pour ne rien rater. C'est pour moi une histoire réussie, un suspense bien mené et je continuerai certainement à découvrir leurs histoires.

 

Il me permet de participer au pavé de l'été chez Brize, et au Challenge littérature nordique chez Margotte.

Le pacte - Lars KEPLER - Actes Sud 2011 - 602 pages.

Le pacte de Lars KEPLERLe pacte de Lars KEPLER

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

J'envisage de te vendre (J'y pense de plus en plus) de Frédérique MARTIN

Publié le par Emma

J'envisage de te vendre (J'y pense de plus en plus) de Frédérique MARTIN

Quatrième de couverture :

Tu vas reconnaître les papiers peints, les rues pavillonnaires et les temples d'achat, ta campagne bucolique et ton quotidien. Ta femme, ton mari, ta mère ne sont pas loin ; tout te semblera familier. Oui, ça se passe près de chez toi, mais les choses ont mal tourné.
On peut désormais te séquestrer, te forcer à jouer, orienter tes choix ou décider à ta place. On peut aussi envisager de te vendre. Mais pas que. Tu aimes te faire peur pourvu qu'à la fin tout se termine bien ? Tu verras, on en a tenu compte
.

 

Mon ressenti :

Après Le vase où meurt cette verveine lu il y a peu, il me fallait lire autre chose de l'auteure.
Voilà donc son dernier livre paru début 2016, une série de 12 nouvelles.

Douze nouvelles différentes, des sujets variés mais avec un fil conducteur, et toujours le même ton, quelques situations qui peuvent paraître aberrantes alors qu'en y réfléchissant nous en sommes peut-être pas si loin. Ce ton parfois drôle, ironique, cruel qui mène monsieur et madame tout le monde dans un monde décalé, déphasé, dans lequel nous sommes embarqués.
Comme toujours avec les nouvelles, il y a celles que l'on préfère. Pour moi, ma préférée est la première :

Le désespoir des roses : A 25 ans il est temps de couper les ponts avec sa maman et le personnage principal décide de la vendre avec son fauteuil. Ton décalé, ironique qui prête à sourire alors que le sujet est plutôt odieux. Quelles conséquences ?

Mais il n'y a pas que cette nouvelle, j'en ai aimé beaucoup d'autres comme Remugles, Rue des bons voisins, Le pompon de Mickey, Le fruit de nos entrailles.
Bienvenue dans un nouveau monde avec de nouvelles règles, pas si nouveaux car nous nous identifions très bien aux personnages des nouvelles et aux situations, c'est ce qui est peut-être le plus déroutant.

Au final, j'ai beaucoup apprécié ces histoires, le ton employé et les sujets qui vont parler à tout à chacun, cet aperçu de ce qui nous attend peut-être.

 

J'envisage de te vendre (j'y pense de plus en plus) - Frédérique MARTIN - Belfond 2016 - 220 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Les revenants de Laura KASISCHKE

Publié le par Emma

Les revenants de Laura KASISCHKE

Quatrième de couverture :

Une nuit de pleine lune, Shelly est l'unique témoin d'un accident de voiture dont sont victimes deux jeunes gens. Nicole, projetée par l'impact, baigne dans son sang, et Craig, blessé et en état de choc, est retrouvé errant dans la campagne. C'est du moins ce qu'on peut lire dans les journaux, mais c'est une version que conteste Shelly. Un an après, Craig ne se remet toujours pas. Il ne cesse de voir Nicole partout... Serait-il possible que, trop jeune pour mourir, elle soit revenue ?

 

Mon ressenti :

Comment résumer un tel livre ? Mission très difficile tellement il est dense, fourni, des thèmes multiples.

Un accident de voiture dans lequel Nicole perd la vie, son petit ami Craig survit. Shelly était en voiture derrière, elle a donc tout vu, mais pourquoi personne n'écoute sa version. Elle a beau  voir la police et les journalistes, ce qu'elle a vu est toujours transformé et faux.

Nicole et Craig étaient étudiants,  le récit commence après la mort de Nicole, Craig revient dans cette université ne se souvenant de rien de l'accident et en ayant l'impression de croiser Nicole fréquemment, nous allons alterner entre l'avant accident et l'après. Cette alternance des deux époques va nous amener à comprendre le fonctionnement de cette université, les faux-semblants, la cruauté des personnes, le système qui n'hésite pas à détruire certains professeurs afin de préserver des secrets. Tout cela et bien plus encore, le thème de la mort et certains cours sur le sujet, la sororité qui cache bien des secrets, certains rites.
Une ambiance bien glauque, qui tient en haleine et une envie de comprendre ce qui s'est réellement passé . Une histoire passionnante que j'ai bien eu du mal à lâcher, on veut comprendre et au-delà de la recherche de ce qui s'est réellement passé, nous suivons des étudiants, leur vie de tous les jours dans cette faculté.

J'ai l'impression que tout cela est un peu confus mais il me paraît très difficile de pouvoir évoquer tous les thèmes tellement ce livre est dense. Assez vite, je me suis aperçue qu'il allait être dur à résumer mais que j'allais le lire très vite. Une atmosphère qui plaira tout de suite ou pas.

Il me permet de participer pour la 2ème fois au Challenge pavé de l'été chez Brize.

Les revenants - Laura KASISCHKE - Christian Bourgeois 2011 - 664 pages.

 

Les revenants de Laura KASISCHKE

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Il reste la poussière de Sandrine COLLETTE

Publié le par Emma

Il reste la poussière de Sandrine COLLETTE

Quatrième de couverture :

Patagonie. Dans la steppe balayée par des vents glacés, Rafael est le dernier enfant d'une fratrie de quatre garçons. Depuis toujours, il est martyrisé par ses frères aînés. Leur père a disparu. Leur mère ne dit rien, perpétuellement murée dans un silence hostile. Elle mène ses fils et son élevage de bétail d'une main inflexible, écrasant ses rejetons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien. Dans ce monde qui meurt, où les petites fermes sont remplacées par d'immenses domaines, l'espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l'étau de terreur et de violence qui l'enchaîne à cette famille ?

Mon ressenti :

Quatrième livre de Sandrine Collette que je lis.
Cette fois, nous voilà en Patagonie, une famille, une mère et quatre fils, les aînés sont des jumeaux puis viennent les deux autres dont le petit dernier arrivé alors que le père n'était plus là.

Ce petit dernier, Rafael, va être la tête de turc des autres. Heureusement il va être bon à cheval, il développe une aptitude que n'ont pas les autres, c'est peut-être ce qui va le sauver. Les journées de travail sont déjà difficiles, le père a disparu et la mère ne fait que leur donner des ordres, elle les mène à la baguette, jamais une parole positive, jamais un câlin. Une mère tyrannique d'autant plus que le travail est conséquent, les petites exploitations ont du mal à se maintenir.
J'ai adoré le décor, des vastes étendues en Patagonie, les descriptions, j'y étais, d'autant plus que c'est un endroit qui me fait rêver depuis toujours. Comme les autres, c'est très noir, très dur, une écriture sèche, nerveuse qui rajoute une couche de noirceur si cela est encore possible. Mais comme d'habitude, elle réussi aussi le tour de force de maintenir une tension constante, un intérêt, et ça se lit très vite, en apnée. Une histoire encore très réussie et différente des autres dans un endroit grandiose.

 

Il reste la poussière - Sandrine COLLETTE - Denoël 2016 - 347 pages.

 

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Le cercle de Bernard MINIER

Publié le par Emma

Le cercle de Bernard MINIER

Quatrième de couverture :

Pourquoi la mort s'acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest ?

Une prof assassinée, un éleveur dévoré par ses propres chiens... et un mail énigmatique, peut-être signé par le plus retors des serial killers.
Confronté dans son enquête à un univers terrifiant de perversité, le commandant Servaz va faire l'apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

Mon ressenti :

Après Glacé, me voici de retour avec le commandant Servaz.
Marsac, petite ville universitaire, une sorte de Cambridge dans le Sud-Ouest, dans lequel la majeure partie de la ville est étudiante ou professeur.
C'est d'ailleurs à cet endroit que Servaz a effectué ses études car rien ne le prédestinait à devenir commandant. C'est donc un endroit qu'il connaît bien, sa fille y est d'ailleurs à son tour étudiante. Il se retrouve à  venir enquêter suite à l'appel d'une ancienne connaissance sur la mort d'une professeur dans des conditions effroyables.

Voici le début de l'histoire qui s'annonce palpitante, comme pour le précédent, le lecteur est tenu en haleine. Beaucoup d'événements s'enchaînent, pour nous perdre un peu plus, c'est passionnant. On en connaît plus sur le personnage de Servaz, qui s'étoffe avec cette deuxième enquête. Il m'a fallu une semaine pour dévorer cette histoire que j'avais du mal à lâcher.

Un deuxième opus très réussi, je l'ai même trouvé encore plus intéressant que le premier qui me permet de participer au pavé de l'été chez Brize.

 

Le cercle - Bernard MINIER - XO Editions 2012 - 784 pages

Le cercle de Bernard MINIER

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>