Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bien aime

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Publié le par Emma

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Quatrième de couverture :

New-York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de "rêve américain". C'est le cas pour Cetta Luminita, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth.

Mon ressenti :

Cetta a quitté très jeune l'Italie pour vivre son rêve américain, elle est accompagnée de son jeune fils, Christmas. Nous allons vivre leur arrivée, leur installation, leurs problèmes. Christmas va grandir, va trouver des moyens pour s'intégrer et surtout va entendre sa mère lui répéter sans cesse que c'est un américain.

On peut dire que Luca Di Fulvio a l'art et la manière de raconter une histoire. En effet, nous allons suivre pas mal de personnages, et surtout l'Amérique des années 20. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette partie absolument passionnante, les nouvelles technologies, l'arrivée du cinéma, les gangsters, les rêves de chacun, le racisme, la ségrégation. Autant de thèmes qui m'ont passionnés et qu'il aurait pu développer, car il sait développer certains thèmes, il me l'a prouvé dans un autre domaine et c'est là que pour moi ça se gâte.
D'un côté ce qui me passionne est juste évoqué et les drames, viols, la violence sont très présents et développés pour moi à outrance sans apporter quelque chose à l'histoire. J'ai l'impression qu'il en rajoute toujours plus dans ce qui est atroce, suis-je assez bête pour ne pas comprendre ?  Est-il obligé d'en faire des pages dans l'extrême, l'horreur , d'en rajouter ? Est-il nécessaire d'être dans le cliché extrême du pauvre qui tombe amoureux d'une fille de famille riche et juive ? Du pauvre qui va devenir riche ?
Bref, autant de choses qui m'ont un peu gâché la lecture, une histoire qui se lit tout de même bien mais j'aurais vraiment  aimé avoir des détails plus sur l'histoire de l'Amérique plutôt que d'en avoir dans les scènes violentes.
Un livre qu'on a beaucoup vu sur les blogs, je ne comprends pas trop cet engouement, il a (à mon sens) autant de qualités que de défauts.  Je ne pense en garder un souvenir impérissable, ça se lit bien mais c'est en même temps assez décevant , je ne suis même pas sûre de lire un autre ouvrage de cet auteur.

 

Je participe au challenge pavé de l'été chez Brize.

Le gang des rêves - Luca DI FULVIO - Slatkine & Cie 2016 - 944 pages.

 

Le gang des rêves de Luca DI FULVIO

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Un homme de tempérament de David LODGE

Publié le par Emma

Un homme de tempérament de David LODGE

Quatrième de couverture :

" Le sexe pour (Wells) était idéalement une forme de récréation, comme le tennis et le badminton, quelque chose que l'on faisait quand on était avec satisfaction venu à bout d'une tâche, pour se défouler et exercer un moment son corps, plutôt que son esprit… "

Fervent défenseur de l'Amour Libre, H.G. Wells a multiplié les aventures et mésaventures sexuelles qui ont compliqué sa vie privée et contrarié ses ambitions d'homme politique.
Dans sa maison londonienne barricadée pendant le blitz de 1944, malade, il revient sur son existence peuplée d'incidents, de livres et de femmes.

 

Mon ressenti :

H.G. Wells et ses nombreuses maîtresses, mais pas que. Nous avons sa vie, son enfance, ses engagements politiques, l'écriture etc... Beaucoup de choses en effet dans ce livre.
La première partie commence à Londres lors de la guerre 39-45, alors que les bombardements font rage Wells ne veut pas quitter son quartier. Il est alors en fin de vie et continue à habiter son appartement. Il y a des questions- réponses et nous faisons alors un retour en arrière, dans ses jeunes années avant de dérouler le fil de sa vie.

Beaucoup d'éléments sur sa vie, les rencontres avec ses nombreuses maîtresses, l'écriture de ses livres, un arrêt sur image des années 1900 en Angleterre, les deux guerres, son engagement en politique, ses relations avec les autres auteurs. Un livre très dense, passionnant, j'ai tout de même eu des petits coups de mou par moment car ça ne se lit pas comme un polar, il y a une multitude de détails. Mis à part ces quelques longueurs, j'en ai appris beaucoup.
Si j'ai choisi ce livre, c'est parce que j'adore cet auteur, j'ai eu ma période pendant laquelle je crois avoir tout lu ou quasiment, et là il fallait que je le lise dans un autre genre. Il réussi à en faire un "tout" pas ennuyeux, qui change avec une alternance de récit, mais aussi des interviews, des lettres échangées.

 

Je participe ainsi au challenge Pavé de l'été chez Brize.

 

Un homme de tempérament - David LODGE - Editions Payot & Rivages 2012 - 700 pages.


Dans le genre " j'achète des livres et je ne m'en souviens plus", je l'ai aussi en version poche, donc si quelqu'un (parmi les commentateurs habituels) est intéressé, je lui envoie avec plaisir. 

Édit de 16h : mon exemplaire n'est plus disponible, il a trouvé un nouveau domicile 😊 et va le rejoindre très prochainement. 

Un homme de tempérament de David LODGE

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Et je danse aussi de Anne-Laure BONDOUX et Jean-Claude MOURLEVAT

Publié le par Emma

Et je danse aussi de Anne-Laure BONDOUX et Jean-Claude MOURLEVAT

Quatrième de couverture :

Un mail comme une bouteille à la mer. D'ordinaire, l'écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d'admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n'est pas une "lectrice comme les autres". Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu'elle lui a fait parvenir -et qu'il n'ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s'établit qui en dévoile autant qu'elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun...

 

Mon ressenti :

Pierre-Marie Sotto est écrivain, il reçoit une grosse lettre D'Adeline Parmelan, il pense que c'est un manuscrit à lire. N'étant pas éditeur, il ne l'ouvre pas, au dos de la lettre, aucune adresse mais une adresse mail. Il lui envoie donc un mail afin de lui demander son adresse postal pour le retour de son courrier. Un échange de mails au début court et qui va s'étoffer, Pierre-Marie Sotto est seul chez lui, alors qu'il a toujours été très entouré.

Voilà un roman épistolaire moderne (échange de mails), Adeline et Pierre-Marie vont échanger pendant quelques semaines, ça va être tour à tour drôle, tendre, sérieux et plus grave. Beaucoup de sujets vont être abordés, et même quand ils sont très graves, ils vont réussir à les tourner en plus légers.
Une petite histoire sympathique qui se lit assez vite et bien, une lecture légère, qui peut être idéale à la plage et qui pour moi s'insère bien aussi entre deux pavés.

On referme le livre le sourire aux lèvres après avoir passé quelques heures en leur compagnie, même si j'ai trouvé la fin un peu convenue. Cela n'a d'ailleurs pas changé mon impression générale, et le ressenti que j'ai quelques semaines après ma lecture.

 

Et je danse aussi - Anne-Laure BONDOUX & Jean-Claude MOURLEVAT - Fleuve Editions 2015 - 311 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Trois hommes, deux chiens et une langouste de Ian LEVISON

Publié le par Emma

Trois  hommes, deux chiens et une langouste de Ian LEVISON

Quatrième de couverture :

Comment passer d'un petit boulot… à un gros magot ? L'équation semble insoluble pour les trois jeunes héros de cette histoire qui végètent entre gagne-pain abrutissants et petits deals de cannabis. Le chômage, qui frappe cette ville minière des environs de Pittsburgh, n'arrange rien. A force d'humiliations, la graine du crime germe dans l'esprit des trois lascars inexpérimentés. Qu'il s'agisse de voler une télé ou une Ferrari, ils montent leurs coups en amateurs. Mais nous sommes en Amérique, le pays de tous les possibles, et l'ambition finira par les rattraper. D'autant qu'un bon plan se présente...

 

Mon ressenti :

Trois copains dont un marié avec un enfant sont les rois de la débrouille. Ils vivent près de Pittsburgh, une ville où le chômage règne et se débrouillent comme ils peuvent. Ils rêvent évidemment de pouvoir faire un "gros coup". En attendant, deux d'entre eux promènent des chiens.
C'est toujours une expérience assez inédite de lire cet auteur, une ville sinistrée, des jeunes qui veulent s'en sortir mais qui sont tout de même un peu fainéants, ils veulent tout immédiatement. 
Nous sommes dans une Amérique pauvre, qui n'a aucun espoir dans l'avenir, les personnages préfèrent végéter, fumer de l'herbe plutôt que de s'en sortir, on dirait des adolescents attardés alors qu'ils ont la trentaine.
C'est cynique, agréable à lire, un peu déjanté même si ce n'est pas celui que j'ai préféré de l'auteur, il me semble avoir beaucoup plus aimé il y a quelques années ma lecture, peut-être la surprise de la découverte.
Un bon titre quand même pour les amateurs du genre.

 

Trois hommes, deux chiens et une langouste de Ian LEVISON - Editions Liana Levi 2009 - 267 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Profanation de Jussi ADLER OLSEN

Publié le par Emma

Profanation de Jussi ADLER OLSEN

Quatrième de couverture :

Sur le bureau de l'inspecteur Carl Morck, chef du département V, le dossier d'un double meurtre commis en 1987 et impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux "spontanés" d'un des leurs. Morck s'aperçoit que l'affaire a été hâtivement bouclée et décide de reprendre l'enquête.
Cercles fermés des milieux d'affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie... Adler-Olsen mêle suspense implacable et regard acerbe sur son pays.

Mon ressenti :

Voilà la deuxième enquête du département V, Carl Morck, assisté d'Assad vont devoir s'occuper d'une enquête datant de 1987. Pour les assister, une nouvelle recrue, Rose va faire son apparition dans l'équipe ; avec le caractère un peu bougon de Carl, ça ne va pas être toujours facile. Une enquête qui va demander beaucoup d'énergie car les faits datent, cinq personnes sont impliquées. Parmi ces dernières, une personne est morte, une autre est en prison et une traîne dans le rue. Pour les trois autres, leur vie leur a bien réussi, tellement bien, que leurs loisirs est de pratiquer la chasse suivant leurs règles.

J'ai passé un bon moment avec cette enquête, même si j'ai végété au début de ma lecture, le suspense a ensuite pris le dessus. C'est tout de même assez glauque, notamment j'ai eu un peu de mal avec les loisirs de trois des protagonistes.  La vision de l'auteur sur les gens "pleins aux as" dans son pays fait un peu peur.
Le duo Carl Morck et Assad fonctionne bien, et l'arrivée de Rose met un petit plus. Dans la deuxième partie du livre, j'étais vraiment accrochée, un suspense haletant avec des personnages tous différents mais avec de bonnes zones d'ombre.
 

Profanation - Jussi ADLER OLSEN - Albin Michel 2012 - 572 pages.

Profanation de Jussi ADLER OLSEN

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Trois heures avant l'aube de Gilles VINCENT

Publié le par Emma

Trois heures avant l'aube de Gilles VINCENT

Quatrième de couverture  :

Prier pour le meilleur, se préparer au pire !
Quel lien existe-t-il entre Kamel, jeune marseillais d'une vingtaine d'années, Sabrina, femme de ménage à Valenciennes, et Grégor, ouvrier d'abattage près de Lorient...

Entre les tragédies de notre temps et les personnages laminés par le monde d'aujourd'hui se tisse la chronique d'une époque où les destins hésitent entre fuite, abandon et passage à l'acte...

Touchée de plein fouet par ces histoires enchevêtrées, la commissaire Aïcha Sadia va, dans cette nouvelle enquête, basculer sous nos yeux de la force à l'anéantissement.

Mon ressenti :

Ce n'est pas la première enquête d'Aïcha Sadia, et pourtant c'est le premier que je lis. J'étais plus tentée par cette histoire qui nous mène de Valenciennes, à Lorient, puis Marseille, en passant par la Belgique.

Une femme, sortie de prison et vivant dans un monastère, a été tuée en pleine nuit sur un sentier, un militaire de la sentinelle a été égorgé à Marseille et un ouvrier d'abattage à Lorient va se faire licencier. Trois endroits bien distincts, trois histoires sans rapport pour nous raconter une histoire menée tambour battant, nous alternons à chaque chapitres, les endroits, les personnages, les actions. Tout cela donne un rythme, il est très facile de s'y retrouver malgré le nombre de personnages et les lieux différents. On se pose des questions, on élabore des théories, on nous balade.
C'est pour moi la première lecture de l'auteur et surtout une première approche d'Aïcha Sadia, elle est assez discrète, pas besoin donc forcément de commencer par le premier.

Un policier très plaisant, plein d'action, de rebondissement, qui se lit vite, distrayant. Une lecture rapide même si j'y ai trouvé quelques clichés (du genre : il pleut tout le temps en Bretagne...) mais je pense continuer à le lire à l'occasion.



Trois heures avant l'aube - Gilles VINCENT - Editions Jigal 2015 - 267 pages.

 

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Jules de Didier VAN CAUWELAERT

Publié le par Emma

Jules de Didier VAN CAUWELAERT

Quatrième de couverture :

Une femme qui se cherche.
Un homme qui se perd.
Un chien qui les trouve...
Un livre qui rend heureux.

Mon ressenti :

Alice est aveugle, elle a un chien qui l'aide et l'assiste : Jules. Ils rencontrent à l'aéroport, à un stand de macarons, Zibal. Il vend des macarons alors qu'il est ingénieur.
Alice subit une opération pour recouvrer la vue et se pose la question du devenir du chien.

Un livre agréable, plaisant, qui se lit bien, sans être exceptionnel. Je ne vais pas en écrire plus sur l'histoire car j'ai aimé la découvrir au fur et à mesure. Il y a de l'action, du rebondissement, du drôle, de l'émouvant, de l'amour etc... Mais j'ai surtout aimé le message sur le chien, ce qu'il représente, ce qu'il veut, ce pour quoi il a été élevé, ce qu'il est, ce qu'il nous apporte, ce qu'il ressent etc... Moi qui adore les chiens, je ne pouvais que adhérer à un tel message, une telle histoire même si elle me paraît quelquefois un peu farfelue, un peu tirée par les cheveux. On oublie très vite tout cela pour y voir de l'auteur un beau message d'amour pour ces animaux fabuleux qui ressentent bien des choses et vous en apporte bien plus.

Je ne pense pas lire la suite qui a eu beaucoup d'échos négatifs, je vais en rester sur cet aspect positif.

 

Jules - Didier Van Cauwelaert - Albin Michel 2015 - 275 pages.

 

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Intérieur nuit de Marisha PESSL

Publié le par Emma

Intérieur nuit de Marisha PESSL

Quatrième de couverture :

Par une froide nuit d'octobre, la jeune Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de Chinatown. Même si l'enquête conclut à un suicide, le journaliste d'investigation Scott McGrath ne voit pas les choses du même oeil.
Alors qu'il enquête sur les étranges circonstances qui entourent le décès, McGrath se retrouve confronté à l'héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d'horreur Stanislas Cordova -qui n'est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l'on a beaucoup commenté l'oeuvre angoissante et hypnotique de Cordova, on en sait très peu sur l'homme lui-même. La dernière fois qu'il avait failli démasquer le réalisateur, McGrath y avait laissé son mariage et sa carrière. Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d'Ashley, il risque de perdre bien plus encore...

Mon ressenti :

Ashley Cordova, le fille du grand réalisateur de films est retrouvée morte. Stanislas Cordova, réalisateur de films est plutôt mystérieux, il fascine, interpelle. On le voit très peu, il vit dans une maison isolée bien loin du monde, il n'y a pas ou quasiment pas de photos de lui, quelques-unes existent mais personne n'est sûr que ce soit bien lui. Il fait partie d'un milieu très fermé, ses films sont transmis en cachette pour un cercle fermé, son site internet n'est accessible que si on connait bien ses codes. Le journaliste McGrath a été fasciné, intéressé, obnubilé par cet homme mais il y a laissé des plume et abandonne tout jusqu'à cette disparition qui va relancer la machine.

Un livre dense, fourni, original, recherché. On le lit tout en suivant l'enquête du journaliste, il a des coupures de journaux, des captures d'écran de sites internet, des photos. Nous allons au rythme de l'enquête, cette recherche quasi impossible mais passionnante. Tout est fait pour nous faire mordre à l'hameçon, entre enquête, croyances, sorcellerie mais j'ai mis un temps fou pour le lire. Je ne sais pas si cela vient du livre ou de moi, j'en lisais quelques pages et le fermais en me disant que c'était vraiment bien mais l'impulsion pour continuer l'histoire devait attendre le lendemain. Peut-être le moment pour le lire a été mal choisi, ou il me manquait un petit quelquechose pour que je sois vraiment accrochée.
Je suis tout de même bien contente de l'avoir lu car c'est une histoire bien complexe, beaucoup de recherche et d'éléments viennent l'agrémenter, j'ai été aussi surprise notamment par le tour que peut prendre l'histoire à certains moments.

Sur le fil, voici ma 6ème participation au pavé de l'été chez Brize.

 

Intérieur nuit - Marisha PESSL - Gallimard 2015 - 704 pages.

Intérieur nuit de Marisha PESSL

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Joseph de Marie-Hélène LAFON

Publié le par Emma

Joseph de Marie-Hélène LAFON

Quatrième de couverture :

Joseph est un doux. Joseph n'est pas triste, du tout. Joseph existe par son corps, par ses gestes, par son regard ; il est témoin, il est un regardeur, et peut-être un voyeur de la vie des autres, surtout après la boisson, après les cures. Il reste au bord, il s'abstient, il pense des choses à l'abri de sa peau, tranquille, on ne le débusquera pas.

 

Mon ressenti :

Un petit livre que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir.
Joseph habite le Cantal, il est ouvrier agricole, il a une vie simple. La ferme qui l'emploie lui fourni aussi la chambre, il partage donc sa vie avec ses patrons. Nous découvrons sa vie simple, de travailleur, ses différentes expériences et sa vie en général.
Il est habitué à regarder les gens, le monde qui l'entoure. Joseph nous raconte simplement sa vie faite de petits riens mais aussi d'événements plus importants, les gens qu'il a croisé au détour de ses expériences professionnelles.
Un texte plutôt dense, très peu de chapitres, pas de dialogues, des paragraphes qui s'enchainent et se suivent. Une petite histoire qui nous en raconte beaucoup, un petit livre qui se cale bien entre deux pavés.

 

Joseph - Marie-Hélène LAFON - Libella 2014 - 116 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Les impliqués de Zygmunt MILOSZEWSKI

Publié le par Emma

Les impliqués de Zygmunt MILOSZEWSKI

Quatrième de couverture :

Varsovie, 2005. Sous la houlette du docteur Rudzki, quatre patients ont investi l'ancien monastère de la Vierge Marie de Czestochowa. Entre huis clos et jeux de rôles, cette nouvelle méthode de thérapie de groupe, dite "Constellation familiale", ne manque pas d'intensité. Au point qu'un matin, l'un d'entre eux est retrouvé mort au réfectoire, une broche à rôtir plantée dans l'oeil...
Pour le procureur Teodore Szacki, l'expérience est allée trop loin. A moins qu'elle n'ait réveillé un passé enfoui, que la Pologne se tue à essayer d'étouffer...

Mon ressenti :

Dans un monastère a lieu une thérapie de groupe, quatre personnes ; le deuxième jour, le matin, un des participants est retrouvé mort, une broche à rôtir dans l'oeil. Un roman qui commence bien, qui va se dérouler lentement. Pour une fois, ce n'est pas un commissaire ou autre fonctionnaire de police qui va enquêter, mais le procureur Szacki.

J'ai aimé suivre ce procureur, cette thérapie familiale qui tourne mal. Un sujet plutôt original, une enquête qui va se mettre en place et suivre son cours plutôt doucement au début, mais petit à petit au fil de cette histoire les éléments vont se mettre en place et s'accélérer.

J'ai aimé cette ambiance, ce procureur de 36 ans, cette fenêtre  ouverte sur la Pologne et l'état de ce pays à un moment X.  Une particularité intéressante : à chaque début de chapitre, nous avons une page d'actualité, tout ce qui s'est passé dans le pays à cette date.

Du coup, le tout est bien mené, intéressant, un pays assez peu présent dans les polars et qui nous permet d'en connaître plus.

 

Les impliqués - Zygmunt MILOSZEWSKI - Mirobole 2013 - 473 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>