Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

moyennement aime

Marie Blanche de Jim FERGUS

Publié le par Emma

 

 9782749123868-1-.gif

Quatrième de couverture

 

1995, région des Grands Lacs, Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l'a mené de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux Etats-Unis, en passant par le sable de l'Egypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Balnche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, celui-ci va tenter de retracer son parcours.

En parallèle, à travers le jouranl intime de sa mère, l'écrivain nous fait entrer dans l'intimité de celle-ci. Internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie.

 

Mon ressenti

 

Nous voilà donc face à une fresque familiale, tout d'abord Renée et sa fille Marie-Blanche. Tout au long du livre , nous naviguons entre ces deux personnes, entre les années 1899 et 1966. Renée est une mère tyrannique, froide, elle ne pense qu'à elle et parcourt de nombreux pays et a de nombreux maris. Marie-Blanche, quant à elle pourtant fille de bonne famille, va plutôt aimer la vie de bohème, d'artiste et  va se retrouver internée en 1966 en Suisse.

Tous les ingrédients d'une saga familiale sont là, de nombreuses années sont traversées avec les guerres et autres événements, on parcourt de nombreux pays, les caractères des deux femmes sont très différents et pourtant je n'ai pas aimé plus que ça. J'ai trouvé que le contenu est assez vide, il ne se passe pas grand chose, les personnages ne sont, pour moi, pas du tout attachants. Vers la page 400, je me suis quand même dit qu'il ne s'était pas passé grand chose pour l'instant dans cette histoire, j'ai l'impression que c'est toujours la même chose et je n'ai même pas eu l'impression de voyager.

Il y a cependant des éléments intéressants, comme l'explication de l'internement de Marie-Blanche, mais à mon avis que très peu exploités et sur les 600 pages du livre, beaucoup me paraissent inutiles.

J'avais beaucoup aimé Mille femmes blanches, un peu moins La fille sauvage et là je l'ai lu en entier mais j'avais vraiment hâte de terminer, c'est donc pour moi un rendez-vous raté, je suis passée à côté de cette histoire qui a des aspects intéressants et positifs mais pas assez à mon goût.

 

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

Skoda de Olivier SILLIG

Publié le par Emma

 

 9782283025222-1-.gif

Quatrième de couverture

 

Un jeune homme reprend conscience. Autour de lui gisent ses camarades d'infortune. L'histoire se passe de nos jours, dans un pays qui n'est pas nommé. A quelques mètres, une voiture, une Skoda - elle aussi victime du raid aérien. A l'intérieur, un bébé respire encore. Après quelques hésitations, l'homme prend l'enfant dans ses bras et part sur la route.

 

Mon ressenti

Un texte très court et poignant. Le sujet n'est certes pas très gai, le style est dépouillé, et les phrases percutantes.

Voilà un livre qui se lit très vite car peu de pages, on suit le parcours de ce jeune homme, je n'ai pas trouvé cela déplaisant à lire mais je n'ai pas été totalement conquise. Je ne saurais expliquer pourquoi, j'ai une tendance à préférer les pavés car on a le temps de bien s'imprégner des personnages mais je sais aussi avoir des coups de coeur pour des textes très courts comme Oscar et la dame en rose d'Eric Emmanuel Schmitt, donc je ne m'explique pas pourquoi pour celui là ça n'a pas pris.

Je ne peux que dire de vous faire votre propre avis d'autant plus qu'il se lit très vite.

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

Le koala tueur de Kenneth COOK

Publié le par Emma

9782746712393-2-.gif

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Ce livre nous arrive tout droit des antipodes, plus exactement du bush australien. Quinze nouvelles courtes et désopilantes mettent en scène tout ce que le désert australien peut contenir comme animaux bizarres à 2 ou 4 pattes. Dans la galerie de portraits, des aborigènes escrocs mais très inventifs, un prof de plongée démoniaque ou un montreur de reptile déjanté... Plus un bestiaire extraordinaire : Cédric le chat féroce, le cochon furibond, Georges, le chien qui aimait les serpents venimeux, et au sommet de la pyramide de l'évolution, Annie, l'éléphante constipée... Vous l'aurez compris on ne s'ennuie pas une seconde. Ce recueil a rencontré un énorme succès en Australie. Kenneth Cook sait se moquer gentiment des travers de ses amis et de lui-même.

 

 

 

Mon ressenti :

 

J'ai lu tellement de bonnes critiques sur les blogs que je me suis lancée et j'étais même très impatiente !

Il faut dire qu'à la base, je n'aime pas spécialement les nouvelles mais je pensais que ce livre allait me réconcilier avec ce genre littéraire.

Le livre est plutôt très agréable à lire, les histoires sont plaisantes, certaines m'ont fait sourire et  ce livre est très dépaysant d'autant plus que je n'ai pas du tout l'habitude de lire ce genre d'histoires.

Toutefois, ce livre a traîné sur ma table de nuit car je pense que je n'aime pas du tout les nouvelles, je trouve que c'est vite lu, vite oublié ; on lit plusieurs histoires le même soir et à peine passée à une histoire j'oublie la précédente.

Je pense que les nouvelles, c'est vraiment pas mon truc !!

 

Mon chéri aime beaucoup les nouvelles et a beaucoup apprécié !!

 

 

 

Le koala tueur et hautres histoires du bush, Kenneth COOK, Editions Autrement 2009

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

Fascination de Stephenie MEYER

Publié le par Emma

 

 

 

9782012010673-1-.gif

 

Quatrième de couverture :

 

Bella, dix sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

 

 

Mon ressenti :

 

Je n'avais pas cédé à la Pottermania, mais cette fois-ci je me suis laissée tenter car ma nièce de 14 ans, évidemment, adore cette série, en est fan, m'en a beaucoup parlé et je lui avais promis que j'en lirai au moins un !

Alors pour ce qui est des 8 premiers chapitres, j'ai eu beaucoup de mal à être accrochée, les problèmes de lycée, d'amourette etc... ne m'ont pas tenu en haleine. A partir du neuvième chapitre, je me suis laissée prendre par l'histoire et j'ai trouvé ça plutôt bien fait et distrayant.

Un moment de lecture plutôt agréable mais dans lequel j'ai eu beaucoup de mal à entrer !!

Alors, vais-je lire la suite, pour l'instant je ne sais pas du tout, à voir lorsque j'irai à la médiathèque.

 

 

 

Fascination de Stephenie MEYER, Hachette 2005

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3