Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

que je n'oublierai pas

Les derniers jours d'un homme de Pascal DESSAINT

Publié le par Emma

Les derniers jours d'un homme de Pascal DESSAINT

Quatrième de couverture :

Dans une ville sidérurgique du nord, deux voix se répondent à quinze d'intervalle. Celle d'un père, Clément, et celle de sa fille, Judith. Clément raconte la mort de sa jeune épouse et l'horreur de l'usine, jusqu'au drame qui va tout faire basculer. Judith, elle est âgée de dix-huit ans et orpheline. L'usine n'est plus là, mais elle a laissé un terrible héritage : crassiers, pollution des sols et des cours d'eau, maladies, chômage. Judith se remémore son enfance, et, surtout, cherche à comprendre qui était son père et comment il a trouvé la mort.

 

Mon ressenti :

Deux personnes racontent leur histoire, il y a Clément et Judith, la fille de ce dernier.
Clément vit avec sa fille, il l'élève suite à la disparition de la mère. Il va l'élever seul, assisté de temps en temps par Etienne, l'oncle de la fillette. Clément travaillait chez Europa, il rêve d'un avenir meilleur, mais ce n'est pas si évident.
Judith parle de sa vie quinze ans plus tard et de ses souvenirs, le site industriel est vide, tout est laissé à l'abandon et l'ampleur des dégâts est énorme. Les gens prennent conscience de la pollution importante qui existe, les maladies etc...

Impossible de lâcher ce livre, Pascal Dessaint trace l'histoire d'une famille, mais aussi d'une ville entière. Une ville sidérurgique qui emploie beaucoup de personnes mais qui fait des dégâts considérables. Des dégâts certes, mais une usine qui emploie des gens et beaucoup de gens. En même temps, ce n'est pas forcément bien vu de quitter l'usine, ou de vouloir changer les choses. Pourquoi la quitter alors qu'elle nous fait manger ? Pour certains qui sont nés là, ils y sont attachés malgré la pollution, et ne savent d'ailleurs pas où aller.
Des chapitres courts, deux personnages qui se complètent, ça monte crescendo dans la noirceur, on connait déjà la fin mais on veut savoir comment ils en sont arrivés là. On en ressort un peu sonné, celle ville abandonnée avec toujours ce même paysage, cette usine qui reste en face d'eux et la prise de conscience de tous les dégâts lorsque l'argent ne rentre plus. C'est fort, très fort.

 

Les derniers jours d'un homme - Pascal DESSAINT - Editions Payot & Rivages 2013 - 278 pages.

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Kinderzimmer de Valentine GOBY

Publié le par Emma

Kinderzimmer de Valentine GOBY

Quatrième de couverture :

En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille détenues. Dans les baraquements, chaque femme doit trouver l'énergie de survivre, au plus profond d'elle-même, puiser quotidiennement la force d'imaginer demain. Quand elle arrive là, Milla a 20 ans. Elle est enceinte mais elle ne sait pas si ça compte, si elle porte une vie ou sa propre condamnation à mort.
Sur ce lieu de destruction, comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres.

 

Mon ressenti :

Tout commence par Suzanne qui est dans un lycée pour parler des camps et qui doit répondre à une question précise. La suite s'enchaîne, elle tente de dérouler son  histoire sans rien oublier.

Elle s'appelle Milla, elle a vingt ans et elle va faire partie du convoi pour l'emmener à Ravensbrück. Elle sait qu'elle part dans les camps, elle va découvrir la vie en communauté, dans la saleté, les appels à 3h30 du matin, l'horreur, la puanteur. Elle cache un secret, elle est enceinte, elle n'a aucune idée de comment cela va se passer lorsqu'ils vont l'apprendre.

Comment raconter l'horreur, l'insoutenable ? On ne va rien nous épargner dans ce roman, le début est très martelant au niveau de l'écriture, plusieurs synonymes les uns à la suite des autres, des mots ou expressions en allemand comme quelque chose qui doit absolument rentrer dans la tête. Pour ne rien cacher, au commencement du livre, j'en ai fait des cauchemars. Âmes sensibles, vous pouvez passer votre chemin.
Puis je me suis habituée, tout est dépouillé, une sorte d'urgence dans l'écriture, il ne faut oublier aucun détail et pourtant le texte est absolument magnifique, l'histoire de ces petites parenthèses dans la kinderzimmer nous apporte un souffle, un espoir, une parenthèse. Il y a l'horreur, la crasse, la peur mais aussi l'entraide, l'amour, la solidarité, quelques bulles pour respirer.
Voilà un bon moment que je l'avais sur mes étagères, il me fallait le bon moment pour me lancer dans une telle histoire, j'avais déjà tenté une fois et c'était trop tôt. Un texte à découvrir absolument, j'ai attendu le moment propice mais j'ai été fascinée par cette écriture.

A découvrir  sans hésitation. C'est ma première lecture de cette auteure, je vais sûrement en lire d'autres, des suggestions ?

 

Kinderzimmer - Valentine GOBY - Actes Sud 2013 - 220 pages.
 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Nulle part sur la terre de Michael FARRIS SMITH

Publié le par Emma

Nulle part sur la terre de Michael FARRIS SMITH

Quatrième de couverture :

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie quelques années plus tôt sans rien de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connue le pire. Elle se trompe.
Russel aussi a quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. pour une peine de prison qui vient tout juste d'arriver à son terme. Il revient chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C'est sans compter le désir de vengeance de ceux qui l'attendent.
Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu'à un fil.

 

Mon ressenti :

Maben est sur la route avec sa fille Annalee, elles marchent, ont très peu d'argent, elles dorment dans les fossés afin de rejoindre sa ville qu'elle a quittée il y a bien longtemps. Elle tente de se souvenir d'un nom, une personne qu'elle aurait connue, une adresse mais il a tellement longtemps. Elle fuit un passé difficile, ses jours ne peuvent qu'être meilleurs à venir.
En parallèle, Russel vient tout juste de sortir de prison, il a purgé sa peine. En sortant après 11 ans, la vie ne peut qu'être meilleure. Mais c'est loin d'être le cas, il va devoir se démener pour être tranquille.

Il y a des histoires qui restent longtemps en tête et je pense que celle-ci va en faire partie. Deux êtres qui fuient un passé, ils sont perdus, il essaient par tous les moyens de sortir la tête de l'eau. Maben va devoir affronter un drame, et fuir. Russel va se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.
Une écriture qui m'a fait tourner les pages très vite, on retient notre respiration, on a peur pour eux, on a envie qu'ils s'en sortent. Tout cela bercé par une très belle écriture.

Bref, un vrai coup de cœur, une histoire très belle, c'est noir, des êtres humains très attachants, et d'autres moins. Des destins tragiques.

 

Nulle part sur la terre - Michael FARRIS SMITH - Sonatine 2017 - 362 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Des femmes remarquables de Barbara PYM

Publié le par Emma

Des femmes remarquables de Barbara PYM

Quatrième de couverture :

Je laissai Dora poursuivre, mais sans réellement lui prêter l'oreille car je connaissais l'opinion qui nourrissait Dora à l'égard de miss Protheroe et de tout précepte religieux. Nous nous étions souvent querellées autrefois à ce sujet. Je me demandais comment elle pouvait gâcher autant d'énergie à lutter pour une vétille telle que le port du chapeau à l'office ; puis je me dis qu'après tout, la vie se réduisait, pour la plupart d'entre nous, à des détails de cet ordre : les petits désagréments plus que les grandes tragédies, les dérisoires petites envies plus que les grands renoncements et les tragiques passions amoureuses de l'histoire ou des romans.

Mon ressenti :

Mildred a la trentaine dans les années 50, elle habite Londres, un travail à mi-temps, elle s'occupe des femmes nécessiteuses, elle a donc du temps de libre pour s'occuper de l'église, des ventes de charité. Son quotidien est bien rempli, tout est bien cadencé, elle a ses petites habitudes. Ces dernières vont être bouleversées par l'arrivée de nouveaux voisins, elle est anthropologue et lui officier de marine. Ils habitent le même bâtiment mais dans ces années là ils partagent sur le palier la salle de bains et les toilettes.
Un roman qui parle du quotidien, qui détaille avec minutie les activités de Mildred, une vrai photo de l'époque, il y a pas mal de détails. C'est riche, passionnant, foisonnant mais pas ennuyeux, kitsh mais pas cul-cul. Il a en même temps un côté très moderne quand on voit qu'il a été écrit en 1952. Bref, je suis complètement tombée sous le charme de cette écriture, je ne prend jamais de note lors de ma lecture, mais j'aurais pu noter pas mal de phrases qui nous rendent bien une époque, une tranche de vie ou une réflexion.

Après ma lecture précédente qui a duré beaucoup trop longtemps, le choix du livre était déterminante, il fallait absolument que je choisisse bien, du coup j'ai fait confiance à Jérôme qui m'avait envoyé ce livre. Un grand merci à toi pour cet envoi car c'était une belle découverte, et je pense en lire d'autres de l'auteure. 

 

Des femmes remarquables - Barbara PYM - Belfond 2017 - 316 pages.

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Le chant des plaines de Kent HARUF

Publié le par Emma

Le chant des plaines de Kent HARUF

Quatrième de couverture :

" Elle a besoin de sommeil régulier. Voilà de quoi elle a besoin.
Et comment tu sais ça ?
Je sais pas dit Harold, c'est pas un fait certifié. Mais prends une génisse de deux ans qui porte un veau. Elle passe pas ses nuits à tourner en rond, pas vrai ?
De qui tu parles ? dit Raymond.
J'ai commencé à y penser l'autre jour. Aux similarités entre elles. Elles sont toutes les deux jeunes. Toutes les deux à la campagne avec seulement nous pour veiller sur elles. Elles ont toutes les deux un bébé pour la première fois. Pense à ça.
Raymond regarda son frère avec le plus grand étonnement.
Bon Dieu, c'est pas une vache. C'est une fille, pour l'amour du ciel. C'est pas une génisse.
J'ai jamais dit qu'elle en était une. J'le dirais pas pour tout l'or du monde. Je réfléchissais à tout ça, c'est tout. Tu penses pas à des choses des fois ?
Ouais. Je pense à des choses des fois.
Et ben alors.
Mais je suis pas obligé de les dire juste parce que je les pense. "

 

Mon ressenti :

Bienvenue dans le Colorado, à Holt.
Nous allons y croiser Guthrie , un professeur qui a quelques soucis avec un élève. Il élève seul ses fils Ike et Bobby, ces derniers ont 9 et 10 ans.  Victoria Roubideaux a 17 ans, est enceinte et s'est virer par sa mère de la maison. Enfin, les frères McPheron, vieux garçons, ils sont à 27 kms de Holt et  y tiennent une ferme.

Chaque chapitre va nous parler d'un de ses personnages, une sorte de chronique de la vie ordinaire, ces espèces de pastilles présentées, simples, sans fioritures qui nous raconte ce qu'ils vivent. 
C'est simple mais en même temps passionnant, émouvant, parfois rude, puis tendre . Des tranches d'âge différentes, chacune a ses problèmes et ses occupations, ils vont se croiser, s'entraider, faire découvrir des activités pour certains. C'est très poignant, beau,  j'avais l'impression d'y être, au milieu de ses plaines, et j'aurais aimé encore les suivre un peu dans leur vie, je les ai lâchés à regret.

J'avais déjà beaucoup aimé Nos âmes, la nuit, et là c'est un véritable coup de coeur pour celui-ci.
 

Le chant des plaines - Kent HARUF - Robert Laffont 2001 - 319 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

En douce de Marin LEDUN

Publié le par Emma

En douce de Marin LEDUN

Quatrième de couverture :

Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l'avoir séduit, sa geôlière, Emilie, lui tire une balle à bout portant. Il peut hurler, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d'un chauffard. L'accident lui a coûté une jambe. Le destin s'acharne. La colère d'Emilie devient aussi puissante qu sa soif de vengeance.

Mon ressenti :

Voilà un an que je l'avais dans ma PAL, il était temps que je l'en sorte d'autant plus que mon cher et tendre l'a lu depuis bien longtemps et m'avait dit qu'il s'était régalé.

Tout commence le soir du 14 juillet, Simon est à la fête à Begaarts-Plage, il a repéré tout de suite Emilie. D'ailleurs Emilie n'est pas une inconnue car il la croise au bar-tabac tous les vendredis. Après quelques paroles, une cigarette, Simon est persuadé qu'il va passer une bonne soirée en sa compagnie, elle l'emmène d'ailleurs chez elle. Tout ne va pas se passer comme il le pensait.
Nous voilà plongé dans un roman noir, une histoire de vengeance, une tension qui va crescendo. Un huis-clos accentue cette atmosphère pesante, noire. Je l'ai lu très vite complètement happée par cette histoire, je ne savais pas du tout où on m'emmenait. Emilie, complètement perdue, en colère, en veut à la terre entière. On alterne entre le présent et le passé afin de comprendre comment elle en  est arrivée là. On est en plein été dans les Landes mais l'atmosphère qui règne dans ce livre est glaciale. Un très bon roman que j'ai vraiment eu du mal à lâcher, un roman noir à découvrir sans tarder d'autant plus qu'il est sorti en poche.

 

En douce - Marin LEDUN - Ombres Noires 2016 - 251 pages.
 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Des hommes de Laurent MAUVIGNIER

Publié le par Emma

Des hommes de Laurent MAUVIGNIER

Quatrième de couverture :

Ils ont été appelés en Algérie au moment des "événements", en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies.
Mais parfois, il suffit de presque rien, d'une journée d'anniversaire en hiver, d'un cadeau qui tient dans la poche, pour que, quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

Mon ressenti :

Après La foule, il me fallait lire autre chose de l'auteur, voilà chose faite.
Voilà quarante ans que Bernard et les autres sont allés à la guerre, ils ont fait la guerre d'Algérie. Ils ont continué leur vie depuis, d'ailleurs le début du livre ne nous parle pas de la guerre mais d'une soirée d'anniversaire. C'est lors de l'anniversaire de Solange que Bernard appelé Feu-de-Bois, son frère aîné alors marginal, alcoolique, clochard va offrir un cadeau et va partir en colère suite aux réactions des autres. Tout ceci va replonger ces hommes quarante ans en arrière, un événement minime et anodin  qui aurait du être une fête va les replonger dans ces années, ils n'ont rien oublié de ce qu'ils ont vécu.

On y vient tout doucement, et ici l'auteur ne nous raconte pas la guerre, ce n'est pas un livre de guerre mais bien un livre sur ces hommes. De leur départ, de leur vie là-bas, de ce qu'ils ont ressenti, vu, vécu, des conséquences sur ces êtres.
Un livre pas évident, on ressent les émotions, les horreurs. Pour moi, Laurent Mauvignier a l'art de faire ressentir, de trouver les mots toujours justes, précis. Comme pour La foule, je reste sans voix devant tant d'exactitude, de justesse dans les propos, on ne le lit pas, on le vit.
A découvrir sans aucuns doutes.

 

Des hommes - Laurent MAUVIGNIER - Les éditions de Minuit 2011 - 283 pages.

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

En attendant Bojangles d'Olivier BOURDEAUT

Publié le par Emma

En attendant Bojangles d'Olivier BOURDEAUT

Quatrième de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu-follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Melle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

 

Mon ressenti :

Après tout le monde comme souvent je découvre ce roman qui a connu sur les blogs un grand succès.
Un petit garçon nous raconte la vie de ses parents, ils rendent celle-ci joyeuse, aucune routine mais un brin de folie pour qu'elle soit belle et surprenante. Ils aiment danser, recevoir des amis, profiter et s'amuser. Je ne dévoilerai rien de plus sur cette histoire car j'ai beaucoup aimé tout découvrir au fur et à mesure.
Une belle histoire d'amour : c'est tour à tour surprenant, drôle, triste, loufoque, plein de poésie, d'amour. Ils ont des rêves et font tout pour les réaliser, certaines choses sont à leur yeux beaucoup plus importantes que les obligations du quotidien.
Un premier roman éblouissant, plein de génie, pleins de rêves et paillettes sans être niais, j'ai vraiment eu du mal à le lâcher et j'ai été portée par "Mr Bojangles".
A découvrir si ce n'est pas encore fait !

 

En attendant Bojangles - Olivier BOURDEAUT - Finitude 2015 - 159 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

D'après une histoire vraie de Delphine DE VIGAN

Publié le par Emma

D'après une histoire vraie de Delphine DE VIGAN

Quatrième de couverture :

" Tu sais parfois, je me demande s'il n'y a pas quelqu'un qui prend possession de toi. "

 

Mon ressenti :

L'angoisse de la page blanche, Delphine De Vigan se pose des questions, se demande ce qu'elle va bien pouvoir écrire après l'énorme succès de Rien ne s'oppose à la nuit. En effet, ce dernier a été beaucoup vendu, il a connu un énorme succès, beaucoup de séances de signatures, beaucoup de gens se sont déplacés. Après toutes ces rencontres, elle se sent lasse, elle est fatiguée, elle a du mal à gérer cette soudaine notoriété. En parallèle, elle va commencer à  recevoir des lettres anonymes d'une personne qui se sent trahie, bafouée par ce dernier livre. Dans cette ambiance elle va rencontrer L., qui va devenir amie avec elle, proche, très proche, trop proche...
Difficile de savoir ce qui est vrai, ou romancé dans ce livre. Un thriller psychologique qui se lit tout seul, qui oscille entre le réel et l'imagination. Une amie qui après avoir fait tout pour l'aider, va devenir très vite essentielle mais aussi et surtout intrusive. Jusqu'où  va t-elle être capable d'aller ? Quelles vont être les conséquences ? Je l'ai lu comme un suspense, ça se met en place petit à petit, on a envie d'en savoir plus, on suit sa vie avec ces retours en arrière afin de bien comprendre dans quelles conditions elle a connu cette personne. C'est très bien mené, passionnant, ça fait peur, on se demande si on pourrait un jour croiser une telle personne. Evidemment, je me suis bien identifiée au personnage.
Je n'ai par contre pas du tout essayé de savoir ce qui était vrai ou faux dans cette histoire.
Un livre lu en à peine deux jours tellement je l'ai aimé.

 

D'après une histoire vraie - Delphine De Vigan - Editions J.C. Lattès 2015 - 479 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié le par Emma

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Quatrième de couverture :

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d'info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice. Pendant que Léon Castel, porte-parole du site, poursuit ses actions coup de poing, une vague de meurtres violents cible des officiers de police partout en France. Alors que tout semble mis en oeuvre pour étouffer l'affaire, la Web TV est convaincue de tenir sa nouvelle bombe médiatique. Fragilisée par des tensions internes et de fortes pressions extérieures, l'équipe de W3 se retrouve bientôt plongée en plein chaos.

Mon ressenti :

Après avoir lu le premier, il me fallait absolument lire la suite, en effet, je n'avais que le premier sur ma PAL mais assez vite en cours de lecture, il me fallait le deuxième que j'ai presque enchaîné avec le précédent.

Sans dévoiler ce qui se passe dans le premier, nos avions terminé sur la création d'une web tv, un site d'information appelé W3 qui dénoncent les dysfonctionnements, les affaires non résolues ou cachées de la justice.
Il va donc falloir alimenter et trouver de nouveaux sujets pour la chaîne, ils ne manquent pas d'autant plus que le journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire et de se mettre au vert afin de digérer ce qui s'est passé. Mais lorsqu'on est journaliste, peut-on se passer de tout cela et changer de vie ?
A côté de cela, des policiers meurent, suicides, accidents partout en France. Mais est ce que l'on ne nous cache pas des choses ? W3 va mener l'enquête à ses risques et périls.

Encore une fois, une suite encore plus longue, plus dense, de nouveaux éléments, une nouvelle enquête mais maintenant  qu'ils ont lancé la chaîne, ils sont  la cible de beaucoup de personnes. Suspense, action, chapitres courts qui donnent du rythme et apporte un nouvel angle de vue sur les affaires. Les personnages du premier continue d'évoluer, de nouveaux font leur apparition et certains chapitres nous amènent il y a quelques années en arrière afin d'avoir une explication ou un éclairage.

Un deuxième tome aussi passionnant que le premier, qui passe à d'autres thèmes et que j'ai lu en 4 jours (bon il faut préciser qu'il faisait très chaud et qu'il était difficile de bien dormir.).
Il me permet de participer au pavé de l'été chez Brize. Pour ce qui est du troisième, je ne l'ai pas encore mais je vais attendre un peu avant de le lire même si le deuxième s'est terminé par un gros événement afin de maintenir le suspense.
 

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT Nathalie HUG - Editions SW Télémaque 2014 - 1016 pages.

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>