Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

que je n'oublierai pas

Cartons de Pascal GARNIER

Publié le par Emma

  cartons

 

Quatrième de couverture :

Ca commence par un déménagement -morceau de bravoure anthologique- qui d'une certaine manière est le sujet du livre : Brice quitte son appartement lyonnais pour une grande maison, entre un bourg et une route nationale. Mais il se retrouve sacrément seul, au milieu des cartons, dans cette vieille bâtisse où soufflent les mémoires mortes. Les évocations d'Emma, son épouse en reportage à l'autre bout du monde, l'attente d'un appel improbable, ou la rencontre avec Blanche, une étrange femme-elfe, sorte de spectre de l'enlisement provincial, ponctuent cette dégringolade dans l'enfer des cartons.

 

Mon ressenti :

  Quatrième livre que je lis de cet auteur, après La théorie du panda, l'A26 et Lune captive dans un oeil mort, me voilà en plein déménagement !

Ce livre commence donc lorsque Brice se retrouve seul avec des cartons plein l'appartement juste avant l'arrivée des déménageurs. Les pages écrites sur ce déménagement, le fait qu'il se retrouve seul à gérer tout cela car Emma, sa femme est en reportage est absolument excellent. Il a l'art et la manière de décrire avec beaucoup de réalisme et d'humour les situations ... Je m'y suis totalement retrouvée ayant déménagé de bien nombreuses fois.

Il aménage donc dans une maison, dès son arrivée, elle lui paraît étrangère et un peu grande. Petit à petit, il va prendre ses marques, va connaître quelques personnes dans le village et surtout Blanche avec laquelle il va passer pas mal de moments...

Les livres de Pascal GARNIER sont toujours des moments de lecture  absolument délicieux, ils se  lisent d'une traite, il sait à merveille créer une ambiance, un suspense, ses personnages sont souvent des personnes cabossées par la vie.

Ce quatrième livre que je lis de cet auteur est celui que j'ai préféré, je continuerai sans aucun doute à le lire, de plus, je n'oublie pas que Yv m'a conseillé  " Comment va la douleur ? "

 

L'avis très enthousiaste de Clara


 

Cartons de Pascal GARNIER - Zulma 2012 - 185 pages.



Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique OVALDE

Publié le par Emma

 

51X5N9D0byL. SL500 AA300

 

 

 

Quatrième de couverture :

"Rose Bustamente, la grand-mère maternelle de Vera Candida, avant de devenir la meilleure pêcheuse de poissons volants de ce bout de mer, avait été la plus jolie pute de Vatapuna."


Sur une île imaginaire, trois générations de femmes semblent vouées à enfanter des filles sans père. Jusqu'à Vera Candida, qui fuit Vatapuna pour se forger un autre destin...

 

Mon ressenti  :

Je crois être le seule à ne jamais avoir lu Véronique OVALDE, la blogosphère est en plein dans la lecture de son nouveau roman " La grâce des brigands " sorti en août dernier.

Première immersion donc pour moi dans l'univers de cette auteure, j'en ai lu beaucoup de bien sur de  nombreux blogs, je n'avais jamais franchi le pas, peut être une sorte de retenue ou de peur d'être déçue.

On m'a parlé d'un livre extra, magnifique.... Alors merci les filles ;-) (euh, je crois qu'il n'y a pas de garçons qui me l'ont conseillé) , vous ne m'aviez pas menti...

 

Nous suivons le destin de trois générations de femmes : Rose, Violette et Vera Candida.  Rose et Violette vont rester sur l'île de Vatapuna alors que Vera Candida va oser aller se construire une autre vie.

Ce qui aurait pû être une histoire plutôt banale se transforme en véritable conte : dépaysement garanti, images et expressions qui font mouche, poésie... C'est d'ailleurs cette poésie qui nous fait passer  l'histoire pour un conte  car leurs destins  sont loin d'être "roses", elles ne sont pas épargnées par la vie.

L'écriture de Véronique Ovaldé est une merveille, les pages se tournent rapidement mais je crois que  je n'ai personne  à convaincre car vous savez tous de quoi je parle ;-)

Le seul point négatif que j'ai trouvé dans ce livre, c'est de l'avoir déjà terminé....

 

 

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique OVALDE - J'ai lu 314 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Dans le ventre des mères de Marin LEDUN

Publié le par Emma

  dans_le_ventre.jpg

 

Quatrième de couverture :

Une explosion anéantit un village ardéchois. Dans un décor apocalyptique, les auveteurs exhument un charnier. Les cadavres, véritables cobayes humains, ont subi des mutations génétiques. Une femme, Laure Dahan, apparaît dans les décombres. Mais ses jours sont comptés. Sa  seul obsession : mettre à l'abri sa fille avant qu'il ne soit trop tard. Pour cela elle est prête à tout et n'hésite pas à semer la désolation sur son passage.

Une course poursuite s'engage à travers l'Europe entre Laure et Vincent Auger, le commandant en charge de l'enquête. Dans un monde où s'effritent les frontières entre le bien et le mal, il devra choisir son camp.

 

 

 

Mon ressenti :

Rencontré lors de Toulouse Polars Sud, je connaissais évidemment de nom cet auteur sans jamais l'avoir lu. Par lequel commencer ? J'ai décidé de débuter par son dernier roman après qu'il m'ait dit qu'il était à part par rapport aux autres.

L'histoire me tentait bien, la couverture me plaît, bref mon choix était fait pour découvrir enfin cet auteur...

 

Vincent Auger, le commandant en charge de l'enquête arrive sur un véritable spectacle de désolation, un endroit totalement détruit, de nombreux cadavres, aucunes traces si ce n'est qu'ils s'aperçoivent que les cadavres ont subis des mutations au niveau génétique... Il va devoir mener une enquête complexe, longue qui va le mener sur bien des chemins, tout en essayant de faire au mieux au niveau de sa vie personnelle...

Puis en parallèle nous suivons Laure Dehan qui est prête à tout pour protéger sa fille.


Véritable COUP DE COEUR pour ce livre, un "page turner", aucune envie de le lâcher, tout y est. Pas du tout intéressée par la génétique j'aurai pu fuir et pas du tout, c'est totalement accessible. L'enquête est passionnante et va nous mener dans plusieurs pays, elle est bien menée.

Bref si vous voulez offrir un thriller diabolique pour Noël, je pense que c'est celui-ci est le bon. Le petit plus très personnel que j'ai trouvé est le fait qu'une grosse partie de l'enquête soit menée en Ardèche, département dans lequel j'ai habité durant un an et demi...

 

Plus d'infos sur ses livres en suivant ce lien : link

Je continuerai sans aucun doute à découvrir cet auteur.

 

 

Dans  le ventre des mères de Marin LEDUN - J'ai Lu - 479 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Noir Désir, A l'envers à l'endroit de Marc BESSE

Publié le par Emma

  Noir-Desir-a-lenvers-a-lendroit.jpeg

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Automne 89 : Marc Besse recontre quatre garçons pleins de rage et d'avenir, alors qu' Aux sombres héros de l'amer vient d'électriser une salle de concert toute entière. Le lien établi ce soir là entre le quatuor et le journaliste ne se rompra jamais, et Marc deviendra l'oreille puis la mémoire de ce groupe hors normes. Patiemment, inlassablement, il recuillera les états d'âme, les anedoctes, les révélations et témoignages qui feront de lui le plus spécialiste de Noir Désir.

 

Comment survivre au succès ? Grandir sans se perdre en route ? C'est à ces questions que répond Marc Besse, comme à celle du 27 juillet 2003, où tout s'est effondré en quelques heures dans la chambre du Domino Plaza Hotel à Vilnius, en Lituanie. L'auteur lève aussi le voile sur huit ans de silence, de rendez-vous manqués, de méandres et vicissitudes racontés sans détours, jusqu'à ce qu'épuisé, Serge Tayssot Gay ne jette l'éponge et sonne le glas du groupe, le 30 novembre 2010.

 

 

Mon ressenti :

Tout d'abord je voudrais apporter une petite précision,

Loin de moi l'idée de penser à ce qu'il s'est passé en 2003, j'ai eu juste envie de lire ce livre car je suis une ancienne fan de Noir Désir, d'ailleurs aux amateurs de ragots, ce livre n'est pas pour vous.

Je me suis juste replongée dans ces années d'un groupe culte.

Et c'est une réussite, l'écriture est précise, il nous retrace petit à petit, au fil des années l'histoire de ce groupe de rock. C'est très précis, c'est parsemé de nombreuses références aux textes de Noir Désir, et de déclarations, de ressentis, de morceaux d'interviews de chacuns des membres du groupe, autant de paroles pour agrémenter ces événements et bien sûr pour moi, en tête reviennent ces mélodies.

C'est l'histoire entière d'un groupe avec ses différents membres et pas seulement le chanteur. Il nous raconte aussi les autres et surtout Serge Tayssot Gay et Denis Barthe. Leurs parcours dans le groupe mais aussi leurs différentes collaborations avec d'autres et leur musique  en solo.

Pour tous les anciens fans de ce groupe, ce livre est une belle réussite, il m'a fait me replonger dans de nombreuses années pendant lesquelles je les ai toujours suivis.


 

Je ne pouvais évidemment pas terminer cet article sans mettre une vidéo, à suivre une belle collaboration entre Serge Tayssot Gay et le grand et talentueux Paul Bloas : Ligne de front et pour encore plus de dépaysement je vous mets la vidéo à Madagascar :

 

 


 

 

 

Noir Désir, A l'envers à l'endroit de  Marc BESSE, Ring Editions 2012

 

 

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Le chuchoteur de Donato CARRISI

Publié le par Emma

 

chuchoteur.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts de fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vazquez, experte dans les affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à  laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.

Quand on tue des enfants, Dieu se tait et le diable murmure...

 

Mon ressenti :

Voilà bien longtemps que je voulais lire ce livre, et il a fallu attendre quelques années pour que je m'y mette, mon timing est plutôt bon car la suite  est sortie mercredi dernier, le 16 octobre 2013 : L'écorchée.

Ce livre commence fort, la découverte de 5 bras de petites filles disparues. A la découverte du sixième l'équipe va faire appel à Mila Vazquez, l'experte dans les enlèvements d'enfants.

Nous suivons donc l'enquête qui se met en place et qui nous mène sur bien des personnes différentes, les rebondissements sont nombreux, les endroits multiples et pour ma part, j'y étais vraiment.

Je crois que j'ai tout aimé dans ce livre, la mise en place de l'intrigue, les personnages que l'on suit, le déroulement de l'enquête et là il faut suivre car les méandres sont nombreux..

Je me suis vraiment attachée aux personnages de l'équipe, chacuns ayant ses mystères dans sa vie hors de l'enquête.

La précision du livre est poussée à l'extrême, tout y est décortiqué et j'y ai appris des choses, j'aime beaucoup cette précision.

Jusqu'au déroulement final, orchestré de main de maître....

 

Je crois que vous l'aurez compris, il ne me reste plus qu'à me procurer la suite ;-)


 

Le chuchoteur de Donato CARRISI - Calmann Lévy - 2010


Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Back up de Paul COLIZE

Publié le par Emma

  9782070449682_1_75.jpg

 

Quatrième de couverture :

Quel rapport entre la mort en 1967 des musiciens du groupe de rock Pearl Harbor et un SDF renversé par un voiture à Bruxelles en 2010 ? Lorsque  l'homme se réveille sur un lit d'hôpital, il est victime du Locked-in Syndrome, incapable de bouger et de communiquer. Pour comprendre ce qu'il lui est arrivé, il tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Des caves enfumées de Paris, Londres et Berlin, où se  croisent les Beatles, les  Stones, Clapton et les Who, à l'enfer du Vietnam, il se souvient de l'effervescence et de la folie des années 1960, quand tout a commencé....

 

Mon ressenti :

  J'ai acheté ce livre car vu sur de nombreux blogs, sans lire vraiment le contenu des articles, l'avis général avait l'air d'être positif. J'en savais au final peu mais, il avait à priori tous les éléments pour me plaire...

 

 Tout d'abord j'aime beaucoup la couverture,elle est pourtant assez simple mais je trouve le graphisme très réussi,  de plus le rock, la musique fait partie intégrante de ma vie, plutôt blues-rock et cette période démentielle qu'a du être les années 60 que  je n'ai pas connue...La playlist du début du roman que  j'ai écoutée juste après mon achat, avec certains  titres inconnus pour  moi mais la démarche ma paraît tout se suite  intéressante et ludique, une impression de s'imbiber de l'ambiance avant la lecture....

Je suis vite rentrée dans cette histoire, des chapitres assez courts qui disent l'essentiel, l'alternance des chapitres, on passe d'un personnage à l'autre, petit à petit des liens se tissent, on recrée le puzzle. Des anecdotes sur le monde du rock'nroll.

L'histoire est bien ficelée, prenante, et je n'ai pas été déçue du dénouement.

Une envie certaine de ne pas le lâcher mais une petite déception à la fin de devoir abandonner ses personnages et cette épopée dans l'univers du rock démentielle...

 

Back Up de Paul COLIZE -2013

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Le chagrin de Lionel DUROY

Publié le par Emma

9782290031568_1_75.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

"A l'origine de ma venue au monde, de notre venue au monde à tous les onze, il y a l'amour que se sont déclaré nos parents. Toutes les souffrances qu'ils se sont infligées par la suite, toutes les horreurs dont nous avons été les témoins ne peuvent effacer ls mots tendres qu'ils ont échangés durant l'hiver 1944."

De l'occupation à nos jours, Lionel DUROY retrace la lente déliquescence d'une famille au fil des événements terribles dee la seconde moitié du XXème siècle. Le portrait d'un enfant pris au piège de la fatalité familiale.

 

Mon ressenti :

Pour une reprise de lecture après un an, c'est une excellente lecture. Sans m'être inscrite au "Pavé de l'été" chez Brize, je viens de le lire....

 

Nous suivons donc cette famille de onze enfants de la guerre aux années 2000, tout commence lorsque les parents se rencontrent, Théophile Dunoyer de Pranassac, le père appelé tout au long du livre Toto et Suzanne Verbois la mère.

Cette mère qui m'a agacée, jamais contente, à moitié folle.... Et cet homme qui fait tout pour accomoder "sa belle"...

J'ai tout aimé dans ce livre, les années retracées, sorte de plongée dans l'histoire, de la guerre à nos jours, le côté "saga familale" car ce genre me plait, ses anecdotes sur  la famille, ce qu'il vit. Et enfin, j'ai apprécié les petites digressions de l'auteur, ces sortes d'aparté sur sa vie présente, lors de l'écriture du roman.


Bref, un vrai coup de coeur pour cette lecture, c'est le premier livre que je lis de lui mais une chose est sûre, ce n'est pas le dernier.... Il est issu de ma PAL.

 

 

Lionel DUROY - Le  chagrin - J'ai lu -734 pages

 

 

 

 

 

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Mon traître de Sorj CHALANDON

Publié le par Emma

 

 9782246726111-1-.gif

 

Quatrième de couverture

 "Il trahissait depuis plus de vingt ans.

L'Irlande qu'il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir..."

 

Sorj Chalandon.

 

 

Mon ressenti

Alors oui, je sais, pour commencer je les ai lus dans le mauvais ordre. En tous les cas cela n'a rien retiré à la qualité de ce livre. Je ne pensais pas les lire de manière si rapprochée mais j'ai tellement aimé l'autre que je n'ai pas pû résister.

Tout commence en 1974 lorsque Antoine, luthier à Paris part pour Belfast. Il va y retourner de nombreuses fois et va se lier d'amitié avec des représentants de l' IRA, plus particulièrement avec Tyrone Meehan, homme respecté dans son combat.

Nous avons donc ici le récit d'Antoine, c'est très prenant, une histoire d'amitié très forte. Puis un très grand questionnement, comment un ami a pû me trahir.

C'est magnifique, ça se lit super vite, on replonge dans ce qu'a connu l'Irlande dans ces années là, un très beau livre. A lire.

 

J'ai tout de même un peu préféré Retour à Killybegs car ce qui m'intéressait le plus est la démarche qui amène à trahir et qui apparaît dans celui là car c'est le récit de Tyrone Meehan.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Et rester vivant de Jean-Philippe BLONDEL

Publié le par Emma

 

 9782283025482-1-.gif

Quatrième de couverture

 

"Depuis, quand on me croise, on compatit. On me touche le coude, on m'effleure le bras, on refoule des larmes, on me dit que c'est bien, que je suis courageux, que ça va aller, hein ? Je ne réponds pas. Je laisse glisser. Je continue d'enchaîner les longueurs dans ma piscine intérieure et je fais attention à ce que le chlore ne rougisse pas mes yeux."

Avoir vingt-deux ans - et plus aucune attache. Rouler sur les routes californiennes. Vivre des rêves éveillés et des cauchemars diurnes. Comprendre que l'important, désormais, c'est de continuer coûte que coûte. Et de rester vivant.

 

Mon ressenti

Après Juke-Box et G229, me voilà de nouveau en compagnie de Jean-Philippe Blondel avec un sujet bien plus délicat. Le voici dans ce texte absolument magnifique nous parlant de sa famille perdue, sa mère et son frère dans un premier accident et son père ensuite. A 22 ans il part sur les routes américaines accompagné de sa petite amie qui devient ex et qui se met avec son meilleur ami lui aussi présent (vous me suivez ?? pas évident ...)

Le texte est superbe, il alterne son récit de voyage avec des souvenirs de sa famille. Comme dans les précédents livres que j'ai lu la touche musicale est présente et il veut absolument aller à Morro Bay, endroit dont parle Lloyd Cole dans sa chanson Rich.

Tous ces paysages traversés et les rencontres faites en chemin vont l'amener à reprendre petit à petit le fil de sa vie.

Je ne peux que conseiller ce texte qui le met à nu, qui n'est pas larmoyant, qui est très beau, avec le ton juste. Un bien beau livre pour commencer cette nouvelle année.

 

Ce morceau de Lloyd Cole and the Commotions est tellement présent dans ce livre que je me devais de l'écouter car je ne connaissais pas ce titre.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

La grand-mère de jade de Frédérique DEGHELT

Publié le par Emma

 

 9782742780396[1]

Quatrième de couverture

 

J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse de livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en n'a jamais rien su pendant toute notre vie commune.

Jade eut l'impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable.

 

 

Mon ressenti

 

Jade, la petite-fille de Jeanne recueille sa grand-mère et l'héberge afin qu'elle n'aille pas en établissement spécialisé. Elle découvre alors une facette de sa grand-mère totalement inconnue.

J'ai dévoré ce livre, dès les premières pages j'étais dedans et je voulais savoir comment évoluait cette histoire, j'avais vraiment du mal à arrêter de tourner les pages.

J'ai aimé l'alternance dans la narration, un chapitre raconte ce que Jade fait et pense et le chapitre suivant alterne et nous donne le point de vue de la grand-mère. C'est très agréable à lire, et l'histoire est magnifique, humaine, sensible mais il y a aussi un certain suspense et beaucoup de surprises. Jade et sa grand-mère sont des personnages très attachants, on aurait envie d'avoir une grand-mère comme elle qui ne manque pas de ressources et de secrets.

Ce livre est un vrai coup de coeur, c'est la première fois que je lis une livre de cette auteure et je vais continuer.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>