Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour le pire de Karine TUIL

Publié le par Emma

Pour le pire de Karine TUIL

Quatrième de couverture :

Après vingt ans de mariage, le docteur Paul Epstein n'aime plus sa femme. pour tout dire, il la hait. Et déteste tout autant ce qu'ils sont devenus : la peau s'est affaissée, le désir émoussé et l'amour s'en est allé.
Lorsqu'il songe à lui écrire une lettre assassine, dont les mots seraient assez durs et tranchants pour la tuer, il ne croit pas que la vie, d'ordinaire si pingre et décevante, exaucera ses vœux. Les mots coulent comme du poison. La rancœur s'avère fatale.
(...)

Mon ressenti :

J'ai supprimé une partie de la quatrième de couverture, déjà c'est un très petit livre alors si la totalité est racontée, je ne vois pas trop l'intérêt.
Le docteur Paul Epstein n'est plus satisfait de sa vie de couple et c'est un petit mot car il ne peut plus la voir, à tel point qu'il veut la tuer. Mais comme il ne souhaite pas à devoir la tuer, la découper et se débarrasser des morceaux, il va lui écrire une lettre assassine.
Une fois chose faite, tout ne va pas se passer comme il le pensait.
Voilà un tout petit livre, il a beau être petit, il se passe un sacré paquet de choses. Quelle drôle d'idée de vouloir lui écrire une lettre assassine. C'est très original, ça se lit bien. Les choses vont prendre un tournant complètement inattendu.
C'est ma première lecture de l'autrice, c'est son premier roman sorti en 2000, je vais certainement chercher d'autres titres d'elle car ici c'est percutant.

 

Pour le pire - Karine TUIL - Plon 2000 - 155 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

L'argent des autres d'Emile GABORIAU

Publié le par Emma

L'argent des autres d'Emile GABORIAU

Quatrième de couverture :

Coup de tonnerre dans le vie tranquille et rangée des Favoral, une famille typique de la bourgeoisie du Second Empire. Le banquier Thaller fait irruption chez eux au cours d'un dîner réunissant plusieurs de leurs amis. Il demande à voir le père, caissier principal du Comptoir de crédit mutuel dont il est le directeur, et l'accuse publiquement d'avoir détourné une somme d'argent colossale. c'est la stupéfaction. Les hôtes se comprennent ruinés, abandonnent toute dignité et n'hésitent pas à menacer un ami de vingt ans. Mme Favoral et sa fille Gilberte parviennent à garder leur sang froid, tandis que Maxence, le fils, est accablé. En partant, Thaller jette une liasse de billets sur la table et encourage Vincent Favoral à fuir vers Bruxelles. Quelle obscure machination se cache derrière ce scandale et pour quelles raisons Thaller ne livre-t-il pas le coupable à la police ?

 

Mon ressenti

Il y a quelques années j'étais tombée sur un livre de cet auteur, une enquête que j'avais beaucoup aimé. Là nous sommes moins dans le registre de l'enquête mais c'est un scandale qui est dénoncé.
Vincent Favoral est Caissier principal du comptoir du crédit mutuel, il est marié et a deux enfants. C'est un homme sérieux, très maniaque et pétri d'habitude, toujours ponctuel il est très à cheval sur tout cela, il est même un exemple pour beaucoup dans ce domaine.
Mais un jour, alors qu'il est chez lui avec des amis, il va être accusé de détournement de fonds, il réussi à s'enfuir avec l'aide de son fils. Le voilà parti en cavale, il va falloir démêler le vrai du faux dans cet imbroglio.
Un style un peu désuet, mais des faits qui nous paraissent au final très actuels, cette histoire de détournement d'argent se lit bien même si j'ai trouvé quelques longueurs. 

 

L'argent des autres - Emile GABORIAU - 1874 (pour la 1ère édition) - 508 pages.

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article
Repost0

La carte postale d'Anne BEREST

Publié le par Emma

La carte postale d'Anne BEREST

Quatrième de couverture :

La carte postale est arrivée dans notre boîte aux lettres au milieu des traditionnelles cartes de vœux. Elle n'était pas signée, l'auteur avait voulu rester anonyme. Il y avais l'opéra Garnier d'un côté, et de l'autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et de son oncle, morts à Auschwitz en 1942. Vingt ans plus tard, j'ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale, en explorant toutes les hypothèses qui s'ouvraient à moi.
J'ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.

 

Mon ressenti :

Nous sommes en 2003, Lélia reçoit une étrange carte postale à son domicile, une écriture pas sûre et quatre prénoms, ceux de ses grands-parents maternels, sa tante et son oncle. Ils ont été les quatre envoyés dans des camps en 1942 et ne sont jamais revenus, tout cela deux ans avant la naissance de Lélia. Elle va  se demander qui l'a envoyée, sa fille a 24 ans, s'en moque mais dix ans plus tard, alors qu'elle est enceinte, elle va rechercher en retraçant toute l'histoire de la famille qui a bien pu envoyer cette carte.
C'est un livre dense mais passionnant, nous allons commencer par suivre les parcours des arrière grands-parents partis de Russie, tous les déménagements effectués, puis les camps, ils sont quatre partis au camps, il y en une qui n'y est pas, pourquoi ? Comment cela s'est produit et nous allons suivre aussi sa vie, elle va d'ailleurs donner naissance à Lélia en 1944. 
Cette recherche va se dérouler petit à petit sous nos yeux telle une enquête, mais nous allons surtout plonger dans ce récit et vivre avec cette famille.
C'est tour à tour passionnant, bouleversant, révoltant, une triste réalité, beaucoup de choses sans qu'on s'y perde ou que ce soit ennuyeux. Un livre qu'on a du mal à lâcher, un livre qui devrait être lu par les jeunes car pas mal d'aspects évoqués, une très grande réussite !

Ce livre a reçu de nombreux prix :
- Grand prix des lectrices de Elle 2022
- Prix Renaudot des lycéens 2021
- Grand prix des blogueurs littéraires 2021
- Prix littéraire des étudiants de Sciences po 2022
- Choix Goncourt des Etats-Unis 2022.

 

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller lire la magnifique chronique de Violette :)

 

La carte postale - Anne BEREST - Grasset 2021 - 570 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

Solitudes de Niko TACKIAN

Publié le par Emma

Solitudes de Niko TACKIAN

Quatrième de couverture :

Elie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l'a laissé totalement amnésique. Depuis, il s'est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu'elles vous égarent en deux pas.
Alors qu'une tempête de neige s'abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Elie jusqu'à "l'arbre taillé", un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l'immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d'Elie.

Mon ressenti :

Elie Martins a perdu la mémoire et est désormais garde nature dans le massif du Vercors. En plein hiver il tombe sur le corps d'une femme nue pendue à un arbre, elle est tailladée dans le dos de sept lettres en grec ancien.
C'est Nina qui est inspectrice à Grenoble, et oui manque de personnel, qui doit aller enquêter dans cet endroit hostile.
J'ai adoré la cadre de cette enquête, évidemment c'est un endroit que je connais un peu et que j'apprécie, d'autant plus que l'auteur l'a écrit pendant le confinement, la nature y a vraiment la part belle, on sent bien qu'il avait vraiment envie de nature. L'enquête se lient bien sans être non plus inoubliable, une enquête qui "fait le job", un court policier qui se lit bien.
C'est ma première lecture de l'auteur et je le relirai car son nouveau livre se passe chez moi, dans les Monts d'Arrée, qui est un endroit que j'aime particulièrement, et si le cadre est aussi important et implanté que dans celui-ci, ça peut être top.

Solitudes - Niko TACKIAN - Calmann Lévy 2021 - 316 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Merci de fermer la porte de Hervé JAOUEN

Publié le par Emma

Merci de fermer la porte de Hervé JAOUEN

Quatrième de couverture :

Un jeune employé qui s'abrite derrière un éternel sourire et décourage tous ceux qui cherchent à percer ses secrets ; un vieux négociant en vins qui dort sur un trésor familial et semble planer hors du temps ; deux jeunes filles dans un café, qui fêtent un événement énigmatique, une promesse fatale dont elles ne pourront plus jamais se défaire ; Maï-Yann qui contemple la prairie qui descend vers l'Odet...
Tous ces personnages semblent coupés d'un monde qui les ignore. Ils dérivent dans leurs univers intérieurs. 
Six personnages, six destins, six nouvelles à la fois désabusées et optimistes.

 

Mon ressenti :

Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu des nouvelles, je l'ai acheté l'été dernier lorsque j'avais une panne de lecture. Hervé Jaouen est un auteur breton que j'aime beaucoup, j'ai lu il y a de nombreuses années Hôpital souterrain que j'avais beaucoup aimé, j'ai aussi lu son premier livre consacré à l'Irlande. Ici, ce sont des nouvelles et elles sont comme j'aime car il y a une histoire, elles racontent vraiment quelque chose, il y en a six.
Parmi les six :

Le jeune homme qui souriait tout le temps
Que peut-il se cacher sous un sourire permanent ?

Le café du viaduc
Jusqu'où peut-on aller ou faire par amitié ?

La prairie 
Aimer sa maison jusqu'au bout.

Des thèmes différents et variés avec pourtant un élément qu'elles ont toutes en commun, des histoires de vie, des personnes plutôt discrètes et une petite tranche de leur existence. Une très bonne parenthèse entre deux lectures plus longues et exigeantes.
 

Merci de fermer la porte - Hervé JAOUEN - Editions Denoël 1999 - 185 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Le carnaval des ombres de R.J. ELLORY

Publié le par Emma

Le carnaval des ombres de R.J. ELLORY

Quatrième de couverture :

1958. Un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d'attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d'enchantements et d'illusions. Mais l'atmosphère magique est troublée par une découverte macabre : sous le carrousel gît le corps d'un inconnu, présentant d'étranges tatouages.
Dépêché sur les lieux, l'agent spécial Michael Travis se heurte à une énigme qui tient en échec ses talents d'enquêteur. Les membres du cirque, dirigé par le mystérieux Edgar Doyle, ne sont guère enclins à livrer leurs secrets. On parle de magie, de conspiration. mais l'affaire va bientôt prendre un tour tout à fait inattendu.

 

Mon ressenti :

Je continue ma lecture de R.J. Ellory, c'est le treizième roman sorti, pour une fois je ne les lis pas dans l'ordre et ce qui est bien avec cet auteur, c'est qu'on a toujours l'impression d'être immergé dans un nouvel univers. En effet, pas de sujet comparable au précédent, pas de trame semblable etc...
Ici, en 1958, nous plongeons dans le monde du cirque, émerveillement garanti, enfin pas tout à fait car il est peuplé de gens extraordinaires, un peu loufoques, certains un peu effrayants. A cela s'ajoute un cadavre retrouvé sous le chapiteau.
L'agent fédéral, Travis va être dépêché sur les lieux, nous allons avoir une première partie intégralement dédiée à cet agent et à sa vie, puis l'enquête sur place.
Si vous croyez que vous allez avoir le déroulement d'une affaire classique, c'est une grossière erreur, l'enquête prend un tournant totalement imprévu.
C'est très original, il faut aimer les univers à la R.J., rien n'est laissé au hasard, c'est assez fouillé mais bien mené.

 

Le carnaval des ombres - R.J. ELLORY - Sonatine 2021 - 605 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

La femme du monstre de Jacques EXPERT

Publié le par Emma

La femme du monstre de Jacques EXPERT

Quatrième de couverture :

Quant elle a épousé le monstre, elle n'avait que vingt-deux ans. Elle admirait sa force, son charme, n'en revenait pas qu'il ait pu la choisir, elle qui n'était pas belle, que personne n'avait jamais remarquée.
Quand la police est venue arrêter le monstre, le pays tout entier s'est soudain intéressé à elle, une femme de trente-huit ans, ordinaire. Mais, entre les deux, il y a seize années de vie de couple, seize années durant lesquelles elle a été une mère dévouée, une épouse loyale, une bonne voisine, une femme sans histoire qui ne pouvait pas se douter. A moins que...

 

Mon ressenti :

Le roman commence par un homme qui est arrêté, un matin, par la police. Nous allons alterner ensuite entre le procès et la vie de cet homme marié raconté par sa femme. La construction est originale car on ne sait rien de ce que l'homme a pu faire au tout début mais on sait qu'il y a procès.
Petit à petit on découvre la vie de sa femme, la vie de famille et ce qui lui impose et c'est assez atroce, même si il n'y a pas de sang il faut quand même pouvoir encaisser les horreurs. Seize années de vie de couple racontées pendant laquelle ce n'est pas toujours rose , loin de là. C'est un livre qui n'est pas conventionnel et qui bouscule, mais âmes sensibles s'abstenir, moi qui ne supporte pas la violence et les injustices c'était assez insoutenable. Un petit livre qui se lit vite et bien et laissait présager déjà que Jacques Expert maîtrise l'art du suspense.


La femme du monstre - Jacques EXPERT - Anne Carrière 2007 - 219 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Point cardinal de Leonor de Recondo

Publié le par Emma

Point cardinal de Leonor de Recondo

Quatrième de couverture :

Sur le parking d'un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corp perdu sera devenue méconnaissable.
Laurent en tenue de sport, a remis de l'ordre dans sa voiture. Il s'apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s'est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois dans le foyer qu'ils ont bâti ensemble. a son retour, Solange trouve un cheveu blond...

 

Mon ressenti :

Laurent est marié avec Solange, ils ont deux enfants, Thomas et Claire. Il y a peu de temps Laurent a eu besoin de se transformer pour devenir le temps de quelques heures Mathilda. Ces échappées et parenthèses vont lui redonner du souffle mais bientôt elles ne vont plus suffire.
Nous allons suivre les étapes de l'acceptation ainsi que d'une transformation lorsqu'on a une femme, des enfants adolescents, des collègues, des amis, des voisins etc...
Laurent est déterminé et ne va pas s'arrêter à quelques problèmes ou incidents sur son parcours.
Voilà un petit roman sur un sujet pas si simple (un sujet que j'ai découvert en début de lecture car je ne lis jamais les quatrièmes de couverture) mais je l'ai trouvé très bien mené, accompagné de cette écriture magnifique et ces phrases qui paraissent tellement faciles.
Une belle lecture.

 

Point Cardinal - Léonor de RECONDO - Sabine Wespieser 2017 - 224 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Sans un bruit de Paul CLEAVE

Publié le par Emma

Sans un bruit de Paul CLEAVE

Quatrième de couverture :

Auteurs de thrillers écrits à quatre mains, Cameron et Lisa Murdoch jouissent d'une confortable notoriété à Christchurch, où ils mènent une existence paisible et heureuse. certes Zach, leur fils de sept ans, peut être difficile à vivre, mais le couple fait face, s'arme de patience. Jusqu'au jour où Zach disparaît en pleine nuit. Fugue ? Enlèvement ? Les Murdoch sont bouleversés, prêts à tout pour retrouver leur fils. Mais lorsque les médias s'emparent de l'affaire, une vidéo fait surface : Cameron, visiblement excédé par une crise de Zach, emportant son fils sous le bras pour le jeter dans la voiture. Et le doute, lentement, s'insinue dans les esprits : après tout, qui mieux qu'un auteur de romans policiers pour commettre le crime parfait ?

 

Mon ressenti :

Cameron et Lisa sont mariés, ils sont auteurs de thrillers et ont un fils, Zach. 
Un matin, Zach a disparu, il n'est plus dans sa chambre. La veille, il avait fait part à son père de son envie de partir. Alors, que s'est-il passé ?
La recherche va commencer, mais pourquoi Cameron a-t-il eu une altercation la veille dans un parc alors que son fils était sur un château gonflable ? Qui de mieux placés que les parents pour enlever leurs fils, ces derniers étant habitués à échafauder des scénarios pour leurs livres ?
Le compte à rebours est lancé, on a vraiment du mal à le lâcher, je suis restée en apnée avec en plus ces chapitres courts qui donnent du rythme. J'ai beaucoup aimé cette histoire, je l'ai lu en quelques jours, ça doit être le 4ème que je lis de l'auteur et j'ai eu la chance de gagner celui-ci sur instagram lors du concours du calendrier de l'avent, je l'ai donc reçu à sa sortie en novembre dernier.

 

Sans un bruit - Paul CLEAVE - Sonatine 2022 - 485 pages.

 

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article
Repost0

Où vivaient les gens heureux de Joyce MAYNARD

Publié le par Emma

Où vivaient les gens heureux de Joyce MAYNARD

Quatrième de couverture :

Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New-Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animée par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby.
Comblée, Eleanor vit l'accomplissement d'un rêve. très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Et si entre Cam et Eleanor la passion n'est plus aussi vibrante, cette vie familiale au cœur de la nature lui offre des joies inespérées. Jusqu'au jour où survient un terrible accident...

 

Mon ressenti :

Eleanor est dessinatrice, elle va très jeune s'acheter son havre de paix, une maison à la campagne. Puis elle va rencontrer Cam et ils vont ensemble fonder une famille et couler des jours heureux enfin pas tout le temps non plus. 
Le livre commence sur une scène d'une femme d'une cinquantaine d'années qui revient dans la maison qu'elle a tant aimée à l'occasion du mariage de sa fille. Juste après cette scène nous allons dérouler l'histoire d'Eleanor à partir de 16 ans, de son point de vue.
J'ai repéré ce livre suite à l'article d'une Comète, j'avais vraiment très envie de le lire, puis j'ai lu la quatrième de couverture (chose que je ne fais habituellement jamais) et j'étais beaucoup moins tentée, j'avais l'impression que ça allait être un peu "cul cul". J'ai laissé un peu de temps passer puis j'ai décidé de l'acheter et j'ai bien fait car je crois que j'ai tout aimé dans ce livre. C'est ma première lecture de Joyce Maynard et il va falloir que j'en découvre d'autres. J'ai aimé cette saga familiale, on va vivre et passer les années à côté d'Eleanor, presque 40 ans à vivre ses joies, ses peines, ses déconvenues, les trahisons, les accidents etc... Elle n'est pas épargnée par les galères mais quel livre !

 

Où vivaient les gens heureux - Joyce MAYNARD - Philippe Rey 2021 - 591 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>