Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bien aime

Concerto à la mémoire d'un ange d'Eric-Emmanuel SCHMITT

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin et un escroc international vendant des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle une image de Sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ?

Tous ces héros ont eu la possibilité de se racheter, de préférer la lumière à l'ombre. A chacun, un jour, la rédemption a été offerte. Certains l'ont reçue, d'autres l'ont refusée, quelques-uns ne se sont aperçus de rien.

Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ?

 

Mon ressenti :

Voilà un petit moment que j'avais ce livre sur ma PAL, je voyais en ce moment quelques articles sur Eric-Emmanuel Schmitt qui me faisait prendre conscience que cela faisait bien longtemps que je n'en avais pas lu un.

Ce sont donc des nouvelles, il y en a quatre avec toute un lien avec Sainte Rita. Ce que j'aime dans ses nouvelles, c'est le fait qu'elles soient très différentes avec un même rapport. J'ai souvent du mal avec les nouvelles car on passe par des histoires complètements différentes, ds univers sans aucuns rapport.

Il y donc, L'empoisonneuse, Le retour, Concerto à la mémoire d'un ange et Un amour à l'Elysée.

Celle que j'ai préférée est sans aucun doute Le retour qui évoque un marin qui apprend une terrible nouvelle alors qu'il ne rentre que quelques jours plus tard, sauf que dans cette nouvelle qu'on lui transmet, un détail manque et ce dernier est de taille....

Ensuite, j'ai aussi beaucoup aimé la plus longue qui est Concerto à la mémoire d'un ange, qui évoque l'évolution de deux adolescents. Comment les événements de la vie, et certaines erreurs peuvent amener à changer les buts d'une vie...

Les deux autres étaient aussi pas mal, mais je les ai moins aimmées.

A la fin de ces nouvelles un journal tenu par Eric-Emmanuel Schmitt pendant l'écriture du livre y a été ajouté, avec ses réflexions, ses idées.

Au final, j'ai passé un excellent moment avec ce livre, il y a toujours à tirer quelque chose des lectures de cet auteur et c'est que j'aime.

 

Concerto à la mémoire d'un ange d'Eric-Emmanuel SCHMITT - Albin Michel 2010 - 230 pages.

Concerto à la mémoire d'un ange d'Eric-Emmanuel SCHMITT

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Regarde les lumières mon amour d'Annie ERNAUX

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines situé en région parisienne. " Voir pour écrire, c'est voir autrement ", écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde ou presque se côtoie, atteint la dignité de sujet littéraire.

 

Mon ressenti :

Petit livre original qui a des avis bien différents selon les personnes. Déjà, j'aime beaucoup les livres d'Annie Ernaux, même si celui-ci est vraiment à part.

J'ai passé un excellent moment de lecture, elle ne fait que raconter des faits lors de ses passages en hypermarché, encore faut-il intéresser le lecteur et ça a pris sur moi. En plus de descriptions, de bonnes réflexions y sont présentes.

Il aurait pu être plus long, ça ne m'aurait en aucuns cas dérangée. Je suis loin d'être passionnée par le fait de faire mes courses, mais un hypermarché est un vrai lieu de vie dans lequel se côtoient beaucoup de classes sociales, de gens et d'origines différentes et suivant les horaires du magasin, il peut complètement changer de clients.

Il ne pouvait que m'intéresser, j'ai travaillé quelques années dans cet univers et j'étais toujours fascinée par la diversité des personnes et cette ambiance que l'on retrouve plutôt bien dans ce livre.

 

 

 

Regarde les lumières mon amour d'Annie ERNAUX

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

La lettre à Helga de Bergsveinn BIRGISSON

Publié le par Emma

Quatrième de couverture :

" Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer l plus clair de l'été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrimur et toi." Ainsi commence la réponse -combien tardive- de Bjarni Gislason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu'il aima, aussi brièvement qu'ardemment, d'un amour impossible.

Et c'est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l'âpre exiistence qui fut la sienne tout au long d'un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage.

Mon ressenti :

Voilà, enfin j'ai lu ce livre qui a été sur tous les blogs, encensé ou détesté.

J'ai l'impression d'avoir lu que des personnes qui avaient un gros coup de coeur ou qui avait détesté. Je suis un peu mitigée sur mon avis, pour ma part ça n'a été ni l'un ni l'autre.

L'écriture est très agréable, ça se lit plutôt bien, il y a des passages qui m'ont fait rire, on peut écrire qu'il a l'art de la formule. C'est une belle histoire d'amour, il y a de beaux passages sur la nature, nous ressentons qu'il connaît le milieu.

Cependant, je n'ai pas eu de coup de coeur car il m'a un peu agacé, ce retour en arrière, cette réponse tardive à sa lettre, cette manière de passer un peu à côté de sa vie.

Bref, je l'ai lu, ne regrette pas mais le sujet m'a un peu déçu.

 

La lettre à Helga de Bergsveinn BIRGISSON  - Zulma - 131 pages

La lettre à Helga de Bergsveinn BIRGISSON

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Miséricorde de Jussi ADLER OLSEN

Publié le par Emma

  misericorde.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ?

Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ?

Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne.

pour eux pas de cold case.....

 

Mon resssenti :

A l'heure de la sortie du tome 4 de cette série, je me suis enfin laissée tenter par le premier tome de celle-ci.

Un scénario machiavélique, un suspense insoutenable.... L'alternance, comme souvent, des recherches des policiers et de ce que vit Merete Lynngaard donne du rythme au récit. Le scénario est recherché, bien ficelé mais c'est assez insoutenable, pas de détails glauques mais pour ma part ça va quand même assez loin.

J'ai beaucoup aimé l'originalité des deux protagonistes du Départemeent V, en fait je crois que comme beaucoup de monde je suis tombée sous le charme de ce département.

De plus, elle m'a forcément fait penser à la série télévisée Cold Case que j'aimais beaucoup et suivais assidument. 

 

 

 

Miséricorde de Jussi ADLER OLSEN - Albin Michel 2011 - 489 pages.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

La saga Mendelson - Tome 2 Les Insoumis de Fabrice COLIN

Publié le par Emma

 

  insoumis.jpg

 

Quatrième de couverture :

1930-1965. Accompagné de ses fils, David Mendelson est parti à New-York pour travailler comme journaliste. Une nouvelle vie commence, une ascension possible. La mort soudaine de Carmen, dans les collines de Hollywood, y met un terme brutal. Une fois de plus pourtant, le jeune homme trouve la force de relever la tête. Et le jour où on lui confie l'affaire de l'enlèvement du bébé Lindbergh, il comprend qu'il tient là non seulement le reportage de sa vie, mais aussi l'occasion d'en finir une fois pour toutes avec ses vieux démons...

 

 

 

Mon ressenti :

Voilà presque un mois que j'ai fini de lire ce tome 2 de la famille Mendelson.

Il se lit toujours aussi bien , nous continuons les aventures de cette famille à travers les grandes périodes de l'Histoire. Il est toujours construit de la même manière que le premier, sous forme d'interviews des personnages, des photos, dessins etc...

David, le fils Mendelson va délaisser les studios de cinéma pour se lancer dans le journalisme, ses enfants ont grandi et ces derniers sont donc aussi plus présents, nous évoluons une fois encore à travers les grandes périodes de l'histoire des Etats-Unis, pour assister sur la fin au retour de la mère à Vienne sur la tombe de son défunt mari en pleine Guerre mondiale...


 

La saga Mendelson - Tome 2 Les Insoumis de Fabrice Colin - Le Seuil 2009 - 294 pages

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

La servante du Seigneur de Jean Louis FOURNIER

Publié le par Emma

 

servante.jpg

 

 

 

Quatrième de couverture :

Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle...

Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth.

Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n'est plus la même.

Elle veut être sainte.

Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

 

Mon ressenti :

Je ne comptais pas lire ce livre, je le trouvais trop personnel, et passant devant à la médiathèque, je me suis laissée tenter.

Il ne reconnait plus sa fille depuis qu'elle a rencontré la personne qui partage sa vie. On reconnaît bien la plume de Fournier, il est concis, a l'art de la formule et pas toujours tendre. C'est plaisant à lire, ces formulations pas toujours tendres m'ont parues être un cri du coeur d'un papa qui veillit, qui est seul, qui ne reconnaît plus sa fille et n'a plus la complicité de jadis. Il regrette ce temps ou peut-être patageaient-ils de nombreuses choses, où elle pensait comme lui et n'avait peut être comme seul exemple son père. Il n'accepte pas ce changement de cette personne qu'il considère maintenant comme un inconnue.

Petit livre qui se lit en une petite heure d'une traite et qui laisse un goût amer d'un réel cri de détresse. J'ai bien aimé même si je n'aime pas trop ces règlements de comptes familiaux par le biais de livres.

 

La servante du Seigneur de Jean-Louis FOURNIER - Stock - 155 pages

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Oh, boy ! de Marie-Aude MURAIL

Publié le par Emma

  oh-boy.jpg

 

Quatrième de couverture :

Ils sont frères et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas.

Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.

Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe.

Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie.

Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille.

A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et ... Ah oui ! ces deux personnes se détestent.

 

Mon ressenti :

Enfin je découvre l'écriture de Marie-Aude Murail beaucoup présente sur les blogs que je visite.

Pour ma première lecture, j'ai aimé cette histoire, ces orphelins qui font tout pour trouver une famille sans être séparés. Ces trois personnages sont très différents, c'est rempli d'humour, de bon sens, surtout la petite dernière, Venise qui m'a bien fait rire, et de belles formules ou dans tous les cas bien trouvées.

Tout n'est pourtant pas si rose dans cette famille, j'ai un peu moins aimé une partie de l'histoire, mais dans l'ensemble, c'est une belle histoire qui se lit très aisément et qui fait passer un bon moment de détente. On s'attache à ces petits êtres pleins de ressources, presque déçu que l'histoire se termine car on en aurait bien pris un peu plus

 

 

 

Oh, boy de Marie-Aude MURAIL - l'Ecole des Loisirs 2000 - 207 pages

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

La saga Mendelson - Tome 1 Les Exilés de Fabrice COLIN

Publié le par Emma

  mendelson-1-copie-1.jpg

 

Quatrième de couverture :

Le destin d'une lignée juive tout au long du XXe siècle.

Une chronique familiale échevelée avec son cortège de passions, de secrets, de déchirures et d rencontres...

 

1895 - 1929. D'Odessa à Hollywood en passant par Vienne et New-York, les premiers troubles du XXe siècle contraignent la famille Mendelson à l'exil.

Issac Mendelson est horloger. Avec sa femme Batsheva et ss deux enfants David et Leah, il mène une existence paisible à Odessa. Mais en 1905 éclate la mutinerie de Potemkine, bientôt suivie d'un terrible pogrom. Isaac et les siens n'échappent que de justesse à la mort. Dès lors ils n'ont d'autres recours que de prendre la route pour rejoindre Vienne...

 

Mon ressenti :

C'est pour moi un seconde lecture de ce livre, je l'avais déjà lu en 2010, mais suite à un déménagement, je n'avais plus trouvé la série en médiathèque. C'est pourquoi je l'ai relu afin cette fois de lire toute la série.

Ce livre est l'histoire d'une famille juive sur tout le XX ème siècle,  la lecture est plutôt ludique. En effet, nous passons de la narration à des sortes de mini interviews d'un des personnages, des illustrations, photos etc... Cette alternance allège un peu le récit.

Nous replongeons dans l'Histoire, et ça c'est plutôt agréable et ça nous rafraichit la mémoire si besoin. D'ailleurs, il y a souvent en astérisque des explications un peu plus complètes sur les événements.

J'ai donc passé un agréable moment avec cette famille qui nous fait voyager par plusieurs pays, qui va rencontrer des grandes figures de l'histoire et que je vais rejoindre bientôt pour la suite...

 

 

La saga Mendelson - Tome 1 Les exilés - Le Seuil 2009 -276 pages

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Comment (bien) rater ses vacances d'Anne PERCIN

Publié le par Emma

 

comment-bien-rater-ses-vacances.jpg

 

 

 

Quatrième de couverture :

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes.

 

 

Mon ressenti :

Vu sur de nombreux blogs et noté plus d'une fois, il fallait bien un jour que je me lance dans les aventures de Maxime.

Adolescent  de 17 ans  qui ne veut pas aller en Corse avec ses parents. Evidemment les vacances ne vont pas se dérouler comme prévu, ils va lui arriver pas mal de péripéties et pour ce qui est de passer ses journées devant l'ordinateur, c'est raté. Il a pas mal de répartie et une belle complicité avec sa grand-mère.

Lecture très agréable, c'est drôle, plutôt bien écrit...

Un super moment de lecture, sans aucuns doutes, je lirai la suite de ses aventures....

 

Comment (bien) rater ses vacances - Anne PERCIN - Le Rouergue 2010 - 186 pages

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

Je ferai de toi un homme heureux d'Anne B. RAGDE

Publié le par Emma

 

anne b ragde

 

 

 

Quatrième de couverture :

Au milieu des années 60, huit familles se partagent un immeuble dans la banlieue de Trondheim en Norvège. Dans ce microcosme, on assiste, entre autres, aux bouleversements liés à l'arrivée de l'électroménager dans les foyers. Comment les femmes vont-elles utiliser ce nouveau temps libre ? Elles se font mutuellement des permanentes à domicile, ça papote dans tous les coins, -et avec un peu de chance, on peut apercevoir la dame du troisième étage qui fait le ménage chez elle, chaque vendredi, complètement nue. Pourtant les voisines ne se gênent pas pour s'épier, pour médire et pour tenter de deviner les secrets des uns et des autres.

Et voilà qu'un jour, un jeune homme se présente et propose d'installer des judas aux portes...

 

 

Mon ressenti :

Après la trilogie des Neshov que j'avais beaucoup aimé, me voilà replongée dans l'écriture d'Anne B. Ragde.

Nous faisons connaissance au fil des chapitres avec les différentes familles qui peuplent cet immeuble. On nous parle de leur quotidien, de la composition de ces dernières et des caractères qui vous avec. Cette nouvelle promiscuité qui s'installe...Nous sommes vraiment installés chez ces personnes, dans leur nouvel appartement.

J'ai passé un bon moment avec cette histoire, c'est vraiment du quotidien, une belle galerie de personnes, une découverte des progrès qui laissent un peu plus de temps pour les loisirs dans les familles.

C'est plutôt agréable à lire, on se laisse porter, mais j'ai préféré, et de loin, La trilogie des Neshov.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>